Le Concordat

Le « Concordat » – exception du droit français – qui régit les cultes en Alsace (Haut-Rhin et Bas-Rhin) et dans le département de la Moselle remonte à l’accord signé entre Napoléon Bonaparte et le pape Pie VII, le 10 septembre 1801, régissant le culte catholique en France.

L'histoire du Concordat

Qu’est-ce que le Concordat ?

Qu'est-ce que le Concordat ? C’est le traité signé entre la France et le Saint-Siège en 1801 (après la Révolution). Il organise les relations entre l’État et l’Église catholique. Explication historique avec le chancelier de l'archevêché de Strasbourg et Docteur de l'histoire de l’Église, Bernard Xibaut.

Enjeux et spécificités du Concordat

Le régime concordataire et la laïcité

Enjeux et présentation des spécificités du Concordat en Alsace-Moselle par le Père Bernard Xibaut, chancelier de l'Archevêché de Strasbourg et Docteur en l'histoire de l'Eglise.

Le diocèse de Strasbourg

Le diocèse de Metz

Sur le même thème

  • Laïcité

    Le principe de laïcité est inscrit dans la Constitution et a été précisé par plusieurs textes, dont le plus important reste la loi de 1905. Le principe de laïcité garantit l’indépendance et la neutralité de l’État par rapport aux religions, mais aussi la liberté de conscience, et donc de religion, des citoyens ainsi que le […]

  • Le diocèse de Strasbourg

    Aujourd’hui l’Alsace forme un seul diocèse, un des grands diocèses de France, avec environ 1 300 000 catholiques, et Strasbourg avec sa cathédrale est le siège de l’évêque. L’histoire de “l’Église particulière qui est à Strasbourg” est liée, plus fortement peut-être que celle d’autres diocèses, à l’histoire géopolitique de l’Europe. En vidéo Suivre le diocèse […]