Entretien avec Michel Menu, fondateur des « Goums »

michel_menu_goum

Né en 1916, Docteur en psychologie et en sciences politiques, investi dans le scoutisme, Michel Menu a consacré toute sa vie aux jeunes. En 1969, un premier raid dans le Vercors aboutira à la création des raids « Goums » l’année suivante. Près de 1000 « Goums » ont été lancés depuis.
 

Quelle était votre intuition il y a 40 ans ?

J’ai toujours vécu avec des jeunes… Je constatais la prolongation de l’adolescence au sens physique, spirituel, social et surnaturel. Autrefois, on travaillait à 14 ans, puis 20, puis aujourd’hui à 25 ans. L’adolescence se prolonge. On fait des études. On a besoin de sécurité économique, sociale, culturelle. On n’est pas obligé d’être un adulte, engagé dans la vie, autonome. Puis ces garçons, au départ de l’aventure, avaient besoin de quelque chose d’introuvable dans la société économique, familiale et sociale. Je voulais leur donner l’occasion de répondre à la question : « Qui suis-je ? » Les Goums étaient et restent le moyen de répondre à leurs questions : « Qui suis-je ? Que faire de ma vie ? Comment m’engager ? »
 

Avez-vous un souvenir à nous partager ?

Mes souvenirs de raids sont ceux du 5ème jour… Les jeunes ont marché et sont fatigués. Le 4ème jour, ils commencent à comprendre. Puis le 5ème, ils comprennent que silence, pauvreté, marche sont des moyens pour répondre aux questions qu’ils se posent et qu’ils ne peuvent se poser en des circonstances ordinaires. Et moi, le 5ème jour, quand je les vois, je comprends qu’ils ont eu raison de venir faire un raid Goum !
 

A bientôt 95 ans, quelle est votre espérance ?

J’ai toujours essayé de transformer mon espérance naturelle en espérance surnaturelle. Dès que je voyais des jeunes, je découvrais de quoi ils avaient besoin. Les jeunes ont besoin de surnaturel, de savoir où va leur vie naturelle, où sont leurs besoins, sans qu’ils trouvent de réponse dans la culture globale d’aujourd’hui. Aujourd’hui, la mondialisation est un fait matériel. Quand le monde sera globalisé matériellement, se posera la question spirituelle. Le monde, les hommes vont vers une phase de grand questionnement. : « Qu’est-ce que l’homme et… pourquoi ? » Mon espérance, c’est que dans le nouveau système de pensée mondiale, politique, économique et militaire, à un moment, se posera cette question : « Qu’est-ce-que l’homme ? » et ceci de manière plus claire.
 

croix_goum

Les Goums en quelques dates

Pâques 1969 : Michel Menu propose à des anciens chefs scouts de partir en raid à la boussole dans le Vercors. Pâques 1970 : Les premiers participants reviennent avec 15 autres candidats. Ils adoptent la « djellaba », tenue traditionnelle du bédouin, homme du désert. L’aventure prend le nom de « Goums » et se lance dans les Grands Causses. De 1970 à 1975 : Une dizaine de raids est lancée chaque année. 1979 : 1er raid en Israël, avec 40 Goumiers. 1993 : 500ème raid. 25 à 40 raids sont lancés chaque année. 1994 : 25 ans des Goums au Puy-en-Velay, rassemblement présidé par l’évêque du lieu, Mgr Henri Brincard. Mai 1999 : 30ème anniversaire des Goums au Mont Gargo, sur le Causse Méjean, avec près de 300 Goumiers. Mai 2003 : 1er raid Goum aux Philippines. Janvier 2005 : 1er raid Goum en Argentine. 31 juillet – 1er août 2010 : 40 ans des Goums sur le Mont Chabrio avec Mgr Benoît Rivière, évêque d’Autun, où près de 400 Goumiers sont attendus.

Sur le même thème