Législatives : l’archevêque de Rouen écrit aux candidats

Mgr Jean-Charles Descubes, Lourdes, mars 2010

A l’approche du premier tour des élections législatives, le 10 juin 2012, Mgr Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen, s’est adressé à tous les candidats se présentant dans les 7 circonscriptions de Seine-Maritime qui correspondent au diocèse de Rouen. Il attire leur attention sur la famille, l’éducation et l’économie.
 
La lettre aux candidats de Mgr Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen, est le fruit de la réflexion de catholiques des paroisses, des institutions et des mouvements du diocèse qui se sont interrogés sur les enjeux des prochaines élections quant à « l’avenir de notre société, de sa justice et de sa fraternité ».

Premier point d’attention : la famille, avec le souhait d’une « protection de l’institution du mariage » mais aussi d’aides « accordées aux familles fragiles et précaires » ou encore « une prise de conscience de l’importance de l’intergénérationnel ».

Deuxième point d’attention : l’éducation, avec notamment les demandes de mise en place « d’un tutorat en faveur de ceux qui manifestent le plus de difficultés », et de « relations entre l’école et l’entreprise par une promotion de l’apprentissage et une valorisation des stages ».

Enfin, troisième et dernier point : l’économie, avec pour premier défi le souhait de « mesures concrètes pour diminuer le chômage en particulier des jeunes et des séniors et une adaptation des formations ». Le texte demande aussi « une régulation financière internationale et un encadrement des pratiques des banques d’affaires » et « un encouragement aux placements éthiques ».

Mgr Descubes exprime son espérance de voir progresser « la justice sociale dans notre pays » et en rappelle le préalable : mettre « l’homme au centre et au cœur de toutes les préoccupations ».
 

Pour un service civil dans des associations reconnues d’utilité publique

De son côté, la direction de la Pastorale des Jeunes du diocèse de Rouen a exprimé le vœu de voir s’instituer pour les jeunes de 18 à 25 ans un temps de service civil de quelques mois auprès d’une association présentant une utilité publique.

Sur le même thème

  • denier_lyon_2012

    Famille

    Au service des hommes et des femmes de ce temps, l’Église est particulièrement attentive à la famille. Elle en rappelle sans relâche l’importance pour la vie en société comme pour chacun d’entre nous. Elle le fait avec réalisme et confiance. L’Église écoute les familles et regarde comment on y prend soin les uns des autres. […]

  • Notre Dame de Pentecôte - art sacré

    Economie

    « Dans la vie économico-sociale, il faut honorer et promouvoir la dignité de la personne humaine, de vocation intégrale et le bien de toute la société. C’est l’homme en effet qui est l’auteur, le centre et le but de toute vie économico-sociale » Concile Vatican II l’Église dans le monde de ce temps, n°63, §1 Vidéos Joseph […]

  • Notre bien commun

    Politique

    S’occuper de politique peut paraître surprenant de la part d’une Eglise qui affirme que « sur le terrain qui leur est propre, la communauté politique et l’Eglise sont indépendantes l’une de l’autre et autonomes » (Gaudium et Spes 76-3). Et encore plus surprenant lorsque cette Eglise inscrit son action sur le territoire d’une république laïque ! Pour autant, […]