Plus d’audience pour les acteurs de l’Église en périphérie

Mgr Delannoy répond à RCFEn pleine campagne électorale, grâce aux équipes de Pèlerin et du réseau RCF, Radio Chrétienne Francophone (plus de 60 radios et 250 fréquences réparties sur l’ensemble de la France et en Belgique), l’attention réclamée -et incarnée- par le Pape François aux plus vulnérables de notre société a pu être entendue au grand large. Avec enthousiasme ces deux médias ont été partenaires du chantier ouvert voici deux ans par la Conférence des évêques de France « Église en périphérie ». Par Chantal Joly

A trois semaines de Pâques et à un mois des élections présidentielles, une parole importante sur les ondes : « Il ne faut pas laisser passer l’occasion de dire à une personne qu’elle est unique et qu’elle a une place originale à tenir. Les épreuves de la vie ont pu lui laisser croire qu’elle ne servait à rien. Nous leur permettons de ressusciter ». Mardi 21 mars, Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis, vice-président de la Conférence des évêques de France et responsable du projet « Eglise en périphérie », était interviewé par Anne Kerléo de RCF dans le cadre de son émission « Grand témoin ». Un enregistrement réalisé dans les locaux de la Conférence des évêques dans la foulée de l’émission « Vous avez dit fragile ? », à laquelle Mgr Delannoy a participé aux côtés de croyants des diocèses de Créteil, Versailles et Pontoise qui ont su créer dans leurs quartiers des groupes socialement et culturellement métissés, fraternels et missionnaires.

« Souvent, on ne donne pas la parole aux plus fragiles. Dans le cadre de cette émission née dans la dynamique de Diaconia et que je co-anime  avec Daniel Maciel de « Participation et Fraternité », nous prenons le temps d’offrir à ces personnes la capacité de prendre la parole dans de bonnes conditions. A RCF nous le faisons régulièrement mais le partenariat avec « Église en Périphérie » nous a permis sur une semaine, du 27 mars au 2 avril, une programmation plus forte », commente Anne Kerléo.

A la rédaction de l’hebdomadaire Pèlerin , cette proposition d’un coup de projecteur sur l’engagement de l’Église dans les grands enjeux de société évoqués lors de la présidentielle a tout de suite fait écho. Et ce ne sont pas moins de huit pages qui ont été dédiées à ce partenariat dans le numéro à paraître du jeudi 30 mars.

« C’est souvent dans la discrétion que l’Église œuvre dans ces grands domaines tels  que l’accompagnement des chômeurs et la lutte contre la précarité et l’isolement. Nous avons trouvé intéressant que cette présence soit mieux connue et mise en valeur. En nous associant au projet d’Église en périphérie, nous sommes en parfaite cohérence avec notre démarche de journal de terrain soucieux de solutions »,  explique Marie-Yvonne Buss, sa rédactrice en chef adjointe. « Et ce d’autant plus, ajoute-t-elle, que les lecteurs de Pèlerin, souvent engagés dans leurs paroisses ou au sein d’associations, connaissent très bien les grands organismes caritatifs chrétiens, mais en plus y participent et qu’ils sont concernés et impliqués dans des formes d’apostolat tels que l’aide aux devoirs, l’accueil des migrants ou encore la solidarité avec les sans-abris ». Et pour ceux qui associent automatiquement géographiquement le mot périphérie aux cités et aux quartiers populaires des grandes villes, Marie-Yvonne Buss rappelle que, non seulement « dans les campagnes aussi il y a beaucoup d’isolement et de pauvreté » mais que le lectorat du Pèlerin, tout en comptant 14% d’agriculteurs, se répartit sur tout le territoire, aussi bien dans des bourgs que des petites villes ; d’où son qualificatif de « plus national des hebdomadaires nationaux ».

Bien entendu, ni ces deux médias ni l’Église de France n’ont attendu le projet Église en périphérie pour manifester leur souci des plus exclus. « RCF et le Pèlerin appartiennent à cette mouvance qui crée du lien social », observe Xavier de Palmaert, chargé de mission à la Conférence des évêques de France pour « Eglise en périphérie ». Le rapport 2016 s’était limité au monde ecclésial. La collaboration engagée avec eux a pour ambition de donner plus d’audience « aux projets concrets, aux acteurs qui s’engagent au nom de leur foi sur les lignes de fracture contemporaines de notre société (sur les plans social, interculturels, interreligieux…) et qui ont le souci de les réduire au lieu de les élargir. En plus, pour un certain nombre de ces personnes qui se sentent un peu seules, un tel miroir peut avoir un effet stimulant et fédérateur de synergies ». Ce n’est certes pas anodin de donner ce témoignage pendant la campagne électorale. D’une certaine manière, les reportages et les interviews nés de ce partenariat sont « la réponse concrète aux grandes orientations portées par le document Dans un monde qui chance, retrouver le sens du politique publié en octobre dernier par le Conseil permanent de la Conférence des évêques. Car ce qui y est écrit se vit sur le terrain dans une diversité de présences qui fait toute sa richesse », Xavier de Palmaert.

A écouter, à lire

Dans le Pèlerin du 30 mars, une interview de Mgr Pascal Delannoy et 4 reportages : un sur des bénévoles de la Société Saint Vincent de Paul à Rambouillet (Yvelines) qui rendent visite à des personnes isolées ; un sur une petite communauté des Sœurs de Nazareth, qui dans le 18ème arrondissement de Paris, offre amitié et consolation à ses voisins et à des migrants ; un sur des jeunes en précarité (apprentis, coursiers, demandeurs d’emploi…) réunis en Loire-Atlantique par la JOC, le MRJC et des Foyers de Jeunes Travailleurs pour se faire entendre comme citoyens et un auprès de cadres bénévoles qui, sur Bordeaux, accompagnent des personnes en recherche d’emploi via l’association d’inspiration chrétienne ACTE.

Dans la grille de programmes de RCF
– « Le grand invité » : Xavier de Palmaert, chargé de mission à la CEF pour le projet « Eglise en périphérie » lundi 27 mars à 7h50.
-« Microcosme » : L’Evangile au bas des tours à Rennes, réalisation : Etienne Pépin – RCF Alpha du lundi au vendredi à 6h14 et 13h10. Intégrale le dimanche 2 avril à 7h.
– « Les bonnes ondes ». Chaque jour de la semaine à 12h30, un reportage.
Lundi 27 mars : La maison des familles de Grenoble, réalisation : Clémentine Métenier RCF Isère.
Mardi 28 mars : La petite communauté Ste Claire à Luçon.  Réalisation : RCF Vendée.
Mercredi 29 mars : La maison Lazare de Lille. Réalisation : David Mainfroid RCF Nord de France.
Jeudi 30 mars JRS Welcome à Chambéry, réalisation : Violaine Rey,  RCF Chambéry.
Vendredi 31 sujet à définir.
-« Vous avez dit fragile ? ». Quand l’attention aux plus fragiles crée de la vie pour tous ».   Réalisation : Anne Kerléo (RCF) et Daniel Maciel (Participation et Fraternité) mardi 28 mars à 21h, rediffusion samedi 1er avril à 19h.
-« Le temps de le dire-Présence de l’Église aux périphéries, quels fondements ? » mercredi 29 mars de 9h à10h, Grand entretien, interview de Mgr Pascal Delannoy, évêque de Saint-Denis, responsable du projet « Eglise en périphérie » par Anne Kerléo.
-« Grand angle », animée par Christophe Henning mardi 21 mars sur « L’Église envoyée en périphéries » avec pour invités Emilie Chanson, chargée de mission à la Société Saint Vincent de Paul, Xavier de Palmaert, de la CEF et Jean-François Morin, directeur général de l’association Le Rocher.

L’ensemble des émissions pourra être réécouté en podcast.

Sur le même thème

  • abel_bousseau

    Église en périphérie

    « La présence des catholiques aux périphéries » est une réalité au sein de l’Église en France.
    Les mouvements et associations catholiques vivent sur le terrain, la diversité des actions.
    L’Église doit être présente et annoncer de l’Évangile partout où sont les pauvres.

Des lieux et des hommes

Des lieux et des hommes

"Des lieux et des hommes", une exposition de photographies réalisées par Alexandra Bellamy, pour découvrir que la joie et l’espérance sont bien présentes aux périphéries !

Repères

Sur l'habitat partagé

Agenda

01
02
03
04
05
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31

Documents Episcopat

Documents Episcopat