Maison d’arrêt des femmes de Fresnes (94) : Fraternité autour d’une crèche

fresnes crecheLe diocèse de Créteil a lancé un concours de crèches, ouvert à tous, dans les écoles, les familles, les maisons de retraite, les équipes de caté, les communautés religieuses, mais aussi aux équipes d’amis constituées pour l’occasion et aux personnes isolées. Le groupe de femmes de la maison d’arrêt de Fresnes (94) qui se réunit tous les vendredis s’est lancé dans l’aventure.  Et quelle aventure !

Trois rencontres pour concevoir et réaliser une crèche, obtenir les autorisations pour entrer un peu de matériel et sortir une crèche ! Première surprise, aucune des femmes présentes, dont beaucoup sont d’origine étrangère, n’avait jamais vu de crèche chez elle, ne savait même ce que signifiait ce mot. Ce fut l’occasion de beaux échanges, à partir de l’évangile de la Nativité.

Et le groupe s’est lancé ! Une petite bouteille plastique comme support, une balle de ping-pong pour la tête – trouée, bien sûr, pour s’assurer qu’il n’y a pas de gaz dedans ! –, des bouts de tissu, de laine et de ruban, un tube de colle bâton, un peu de fil, des ciseaux d’écolier et cinq aiguilles – et pas question d’en égarer une ! Chaque femme a fabriqué « son » personnage : ils sont le reflet de ce qu’elles sont et vivent. Une femme a un bébé dans les bras : c’est le sien, dont elle a été séparée alors qu’elle l’allaitait encore… Comment ne pas admirer leur créativité et leur talent ! Cette réalisation n’aurait pu avoir lieu sans laisser une grande place à la fraternité, à travers des gestes tout simples : tenir le tissu pour faire le drapé des robes pendant que l’autre coud, tenir la tête pendant que l’autre lui fixe les cheveux, achever ensemble le personnage de celle qui a été empêchée de venir lors de la dernière rencontre…

La crèche est volontairement entourée de barreaux, pour représenter une cellule. La mangeoire – une barquette de plastique dans laquelle est servi leur repas – est placée dans l’entrebâillement de la porte, pour signifier que Jésus vient pour tous, ceux qui sont en prison et ceux qui sont au dehors.

Crèche gagnante

Cette crèche a été sélectionnée, avec une vingtaine d’autres, pour être exposée dans l’espace culturel de la cathédrale de Créteil. Une veillée lors du troisième dimanche de l’avent a permis à un large public de voter pour la plus belle crèche, sans en connaître l’origine. La crèche de la prison de Fresnes a gagné le concours : elle a été déplacée dans l’espace liturgique, et c’est là qu’a été déposé, la nuit de Noël, l’Enfant Jésus qu’elles avaient réalisé avec du coton et un peu de ruban blanc.

Cette aventure aura eu des retombées nombreuses. Tout d’abord, la fierté de ces femmes. Une confiance en soi qui n’était pas acquise au départ : au moment de lui faire signer l’autorisation de sortir son personnage de la prison pour l’exposition, l’une d’elles a dit, avec beaucoup d’humour, le stylo levé avant de signer :

« Je ne sais pas si je vais signer son autorisation de sortie ; est-ce qu’elle le mérite ? »

Plus largement, cette victoire a été celle de toutes les femmes détenues à Fresnes, du personnel et de la direction de la maison d’arrêt des femmes, qui a communiqué à ce sujet. Notons aussi la curiosité des journalistes qui sont venus à la cathédrale faire un reportage sur la crèche, avec un article publié dans Le Parisien.

Et nous avons été émerveillés devant le changement de regard des nombreux visiteurs et paroissiens de la cathédrale qui sont venus admirer et prier devant cette crèche, en découvrant comment elle avait été réalisée et par qui, grâce à un très beau texte écrit par le curé. Le témoignage passe aussi par des voies que nous n’aurions jamais imaginées !

Véronique Guyard, aumônière à la maison d’arrêt de Fresnes

 

 

Sur le même thème

  • Par-delà le confinement, que fait l’Église pour les détenus, leur famille et les personnels pénitenciers

    La pandémie de Covid 19 qui sévit actuellement a fortement ébranlé tous les secteurs de nos sociétés. Ceux qui parmi nous sont les plus vulnérables ; les personnes en situation de précarité, les personnes âgées, les malades,…en seront durablement affaiblis. L’Église catholique, plus que jamais, se tient au chevet des plus fragiles. Cette semaine, nous vous invitons à découvrir comment les services de […]

  • Les Dossiers de la Lettre de l’aumônerie

    « La Lettre aux aumôneries » est l’organe d’information périodique de l’aumônerie de prisons. Edité tous les trimestres, il fait le point sur l’actualité des aumôneries, les événements régionaux ou nationaux. Il aborde des sujets variés tels que la formation, la spiritualité en détention, le dialogue inter religieux, la sacramentalité de l’équipe d’aumônerie…. Tous ces dossiers (depuis […]

  • Aumônerie des prisons

    Les personnes qui désirent rentrer en contact avec un aumônier sont invités à se rapprocher de l’administration de l’établissement pénitentiaire concerné, en précisant dans l’adresse: « Aumônerie catholique des prisons ». Annuaire de l’administration pénitentiaire animateurs pastoraux ? La Lettre aux aumôneries, l’organe d’information périodique de l’aumônerie Les orientations nationales de l’aumônerie Pratiques et organisation du culte en détention

Les personnes qui désirent rentrer en contact avec un aumônier sont invités à se rapprocher de l’administration de l’établissement pénitentiaire concerné, en précisant dans l'adresse: "Aumônerie catholique des prisons".
Annuaire de l'administration pénitentiaire

animateurs pastoraux ?

Site intranet de l'Aumônerie catholique des prisons

DSE doctrine sociale