Saint Pie X (+1914)

Enfant de la terre, né dans une humble famille de Vénétie, Joseph Sarto est le symbole de la simplicité et de la fermeté dogmatique suivant sa doctrine : « Tout rénover dans le Christ. » Curé, puis évêque de Mantoue, patriarche de Venise, pape enfin en 1903. L’époque était difficile. Ce début du 20ème siècle voit en France la séparation de l’Eglise et de l’Etat, la montée du modernisme, les rapports difficiles de la religion et du politique. Saint Pie X a la réputation d’avoir beaucoup condamné : les prêtres modernistes qui sapent les fondements de la foi au Christ, comme « Le Sillon » qui voulait assimiler le christianisme au système politique de la démocratie. Il veut garder le cap, sans déviance. On retiendra surtout, de ce petit paysan devenu berger de l’Eglise, le renouvellement de la liturgie et de la catéchèse, la béatification du Curé d’Ars qui lui permet de rappeler le rôle pastoral du clergé, et surtout son appel à la communion fréquente à laquelle il appelle désormais les petits enfants, bouleversant ainsi plusieurs siècles marqués par le jansénisme et le rigorisme sacramentaire.

Toute la vie chrétienne et sociale ne doit être qu’une continuelle étude pour atteindre la beauté du Christ, pour recouvrer ainsi notre dignité et ramener dans le monde les dons originels, l’harmonie, la concorde et la paix.
(Saint Pie X – Homélie de Noël 1903)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).