Documents épiscopat : Sur la responsabilité de l’évêque

Édito de Mgr Joseph Doré, archevêque émérite de Strasbourg du Document épiscopat « Sur la responsabilité de l’évêque » (n°1-2019).

14 décembre 1994 : Mgr Joseph DORE, archevêque de Strasbourg (1997-2007), Strasbourg (67), France.

« Les événements qui ont récemment secoué l’Église dans un certain nombre de pays, y compris le nôtre, montrent à quel point la notion de « responsabilité » est indissociable du ministère épiscopal. Certes, l’exercice de ce dernier relève pour une part éminente de l’ordre de la grâce de Dieu puisqu’il s’agit d’un don de l’Esprit à son Église. Mais ce don ne saurait être exercé sans discernement ni sans rigueur par celui qui se l’est vu confier. Il s’agit donc bien aussi d’une responsabilité humaine, et tant à l’égard des fidèles que, d’une certaine manière au moins, vis-à-vis de toute la société dans laquelle l’Église est insérée.

C’est précisément un fait que le concile Vatican II a pris un certain nombre d’initiatives pour préciser et délimiter, éclairer et soutenir l’exercice de la responsabilité de l’évêque dans l’Église.

  • Il a promu la mise en place dans chaque diocèse de structures de conseil, de sorte que la responsabilité épiscopale puisse être assez largement assistée.
  • Il a ouvert à chaque évêque la possibilité de recourir à des vicaires selon des modalités plus larges et plus variées que celles qui caractérisaient les traditionnels vicaires généraux, ce qui lui permet de déléguer plus effectivement et plus efficacement une part de la responsabilité qui est la sienne.
  • Il a souhaité que les évêques présentent leur démission à un moment de leur vie où leurs forces en viennent à diminuer… tout en affirmant solennellement la sacramentalité de l’épiscopat. Or, cela a entraîné que les évêques ayant quitté leur charge diocésaine se sont bel et bien vu reconnaître une responsabilité – sans doute différente mais réelle – et qu’on peut donc dire continuée.

On trouvera dans le présent numéro de Documents Épiscopat trois contributions portant respectivement sur chacun de ces trois aspects :

  • la responsabilité de l’évêque assistée par des conseils, sous la plume de Mgr Joseph Musser qui a été mon vicaire général à Strasbourg et l’est resté près de mes deux successeurs jusqu’au mois de septembre 2018 ;
  • la responsabilité déléguée à un/des vicaire(s) épiscopal/aux, sous la signature du chanoine Bernard Xibaut que j’avais appelé comme chancelier du diocèse de Strasbourg et qui l’est encore à ce jour ;
  • la responsabilité épiscopale continuée au temps de l’éméritat, texte que je signe moi-même, puisque l’objet dont il traite correspond à ma propre situation présente.

Puissent ces trois contributions, dans leur singularité comme dans leur articulation, aider tous ceux qui exercent une responsabilité dans l’Église, soit comme évêque soit comme coopérateur d’un évêque, à le faire en ayant recours à toute la richesse des modalités qui leur sont de fait proposées. Il en va de la qualité même du service de la vie ecclésiale dans chacun de nos diocèses. »

Sur le même thème

boutique en ligne

logo_publications_cef

Guide de l'Eglise catholique

annuaire