Anne Giraud, une laïque engagée pour la cause des migrants

Anne Giraud n’a pas peur des responsabilités que l’Eglise de Marseille lui confie. Première femme à entrer au conseil épiscopal à demande de Mgr Georges Pontier il y a 5 ans, elle est également présidente de l’Institut Catholique de la Méditerranée depuis 2011, et déléguée diocésaine à la pastorale des migrants depuis janvier dernier. Cette laïque engagée nous parle de ses missions.

GiraudMarseillaise d’origine, Anne Giraud est une engagée de longue date pour la cause des migrants. Particulièrement à la Cimade, cette association œcuménique qui vient notamment en aide aux demandeurs d’asile et aux mineurs non accompagnés, et dont elle fut membre active de 1979 à 1993.

Ses dix-sept années à la tête de l’association en charge de deux maisons diocésaines – Le Mistral à Marseille, et le Prieuré de Saint Jean de Garguier, à Gémenos – seront marquées par l’occupation des sans-papiers, au Mistral. « Mgr Pontier venait d’arriver à Marseille, se souvient-elle, il n’était même pas encore installé ! » De cette gestion de crise, une relation de confiance et de dialogue s’installe avec le nouvel évêque : « il partait du principe que les personnes en responsabilité devaient l’être pleinement ».

Un principe qu’Anne Giraud partage et qui explique qu’elle ait toujours répondu « oui » aux appels que l’Église lui a faits : « quand on nous offre la possibilité d’être en responsabilité, dans la mesure où on peut le faire, il faut le faire, parce que l’Église ne changera que si nous, chrétiens, nous investissons ». A cet égard, elle a particulièrement été rejointe par la lettre du Pape François au Peuple de Dieu, publiée en août dernier. « Dans le lourd contexte de lutte contre les abus de tout type dans l’Église, le Pape a lancé aux laïcs un appel exigeant, afin que nous prenions nos responsabilités, pour que l’Église bouge et que le cléricalisme tombe. Je trouve ça magnifique », confie-t-elle.

La Journée mondiale du migrant et du réfugié

C’est donc à la construction d’une Église ensemble, prêtres et laïcs, que travaille Anne Giraud. « Nous ne sommes pas ennemis, mais alliés ! » Et d’évoquer sa collaboration particulièrement riche au sein du conseil épiscopal, qu’elle a intégré en 2014 à la demande de Mgr Georges Pontier. « Nous sommes huit et je suis la seule femme. À la fois par mon état de vie – femme mariée, mère de famille – et par les expériences ecclésiales qui sont les miennes – j’apporte un regard très différent et complémentaire à ce conseil. »

Depuis janvier, Anne Giraud a endossé une nouvelle responsabilité, celle de la pastorale diocésaine des migrants. Ce service œuvre à ce que tous les migrants qui arrivent dans le diocèse puissent vivre leur foi. Il s’appuie notamment sur les nombreuses communautés catholiques de la migration africaine, malgache, philippine, albanaise, mauricienne, vietnamienne présentes à Marseille. Ensemble, ils célébreront une messe des nations, à l’occasion de la Journée mondiale du migrant et du réfugié, le 29 septembre prochain.

Il s’agit également de sensibiliser les chrétiens du diocèse à l’accueil des migrants. En lien avec le CCFD, le Secours catholique, JRS Welcome, la Fédération protestante de France, mais aussi de nombreuses associations de la société civile, Anne Giraud a créé un maximum de synergies entre toutes les initiatives qui existent. Sans oublier l’Institut Catholique de la Méditerranée dont elle est présidente et où elle porte également ces préoccupations. Ainsi, à la rentrée, une formation sera proposée afin de comprendre la migration dans sa globalité, de l’origine biblique de l’accueil aux enjeux géopolitiques, économiques et climatiques. Un projet parmi d’autres qui augure pour Anne Giraud, encore de belles années au service de l’Eglise diocésaine de Marseille.

Sur le même thème

  • Focus diocèses vignettes

    Le Père Spinosa veille sur Notre-Dame de la Garde

    Depuis 1854, Notre Dame de la Garde est la sentinelle des fidèles marseillais et des visiteurs de passage. Nous avons rencontré celui qui veille sur elle, le Père Olivier Spinosa, recteur de la basilique depuis deux ans. Le P. Spinosa (3ème en partant de la g.), Mgr Pontier et les chapelains Entouré de sept chapelains et d’une […]

  • SONY DSC

    Le diocèse de Marseille, l’expérience de dialogue interreligieux

    Après avoir vécu vingt-cinq ans dans le sud Algérien au sein d’une communauté de Père blanc, le Père Raphaël Deillon est désormais vicaire de la paroisse Saint-Antoine dans les quartiers nord de Marseille (XVe arrondissement). Depuis sept années, il est délégué diocésain pour les relations avec les musulmans. Un service diocésain qui existe depuis 1974 et qui réunit sept membres. Lumière sur les initiatives islamo-chrétiennes réalisées dans le diocèse de Marseille.

  • Père Martin Tran

    Père Martin Tran : « Etre prêtre diocésain, c’est avoir un attachement à un territoire et à son histoire »

    Arrivé à Marseille à l’âge de 13 ans, après une enfance au Vietnam et en Nouvelle-Calédonie, Martin Tran, vicaire au Sacré-Cœur de Marseille et responsable de la pastorale liturgique et sacramentelle (PLS), s’est vite acclimaté à sa ville d’adoption. En 2001, après des études en microbiologie et alors qu’il hésitait à rejoindre les États-Unis, il […]

  • Soeur Francesca Piovesan et Frère Yannick Le Maou du Service du catéchuménat

    Sœur Francesca, au service du catéchuménat marseillais

    Sœur Francesca, de la congrégation des disciples de l’Évangile, est responsable du service diocésain du catéchuménat de Marseille qui accompagne chaque année 75 adultes vers le baptême et une centaine d’autres vers la confirmation. Rencontre avec cette religieuse italienne vivant au 17ème étage d’un HLM.

  • 16 août 2013 : Vue sur le J4,  Le MuCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditéranée), le Fort Saint-Jean et la cathédrale Sainte Marie Majeure. Marseille (13) France.

August 16, 2013: View on the J4, the MuCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditéranée - Museum for Europe and the Mediterranean), the Fort Saint-John and Saint-Marie Majeure cathedral. Marseille (13), France.

    Le diocèse de Marseille

    La présence chrétienne à Marseille remonterait aux temps apostoliques avec le débarquement près de Marseille de Lazare qui en aurait été le premier évêque. Partons à la découverte de ce diocèse aux 122 paroisses. En vidéos Suivre le diocèse de Marseille sur les réseaux sociaux

  • Migrants à Calais

    Migrants

    La mobilité humaine n’est pas un phénomène nouveau et l’Église manifeste depuis longtemps un grand intérêt pour les migrants, se préoccupant de leur sort, au travers notamment d’un accompagnement pastoral adapté. Le phénomène migratoire est indéniablement une réalité complexe, difficile à gérer, mais nous aurions tort d’oublier que celui-ci, avec la grâce de Dieu, est l’Avent « d’un nouveau ciel […]

  • couloirs humanitaires

    Couloirs humanitaires : pour un accueil des réfugiés les plus vulnérables

    C’est à l’Elysée qu’a été signé, le 14 mars 2017, le protocole d’accord pour la mise en œuvre du projet intitulé “Opération d’accueil solidaire de réfugiés (couloirs humanitaires)”  qui permettra, à terme,  à 500 réfugiés de quitter les camps au Liban. Ils gagneront la France par avion et seront répartis sur tout le territoire. L’opération, […]