Tout trois ont donné leur éclairage sur la mission de la présidence de la Conférence “instance de communion” “au service des évêques”. Une mission résumée par ces mots par Mgr Vingt-Trois : ” Etre attentif à percevoir, entendre, comprendre les différentes initiatives et propositions, mettre en oeuvre les moyens pour favoriser le travail commun, favoriser la communication “.

Interrogés sur les défis à relever, Mgr Vingt-Trois a pointé “la rupture culturelle entre les générations catéchisées et les nouvelles générations qui ont grandi dans l’ignorance complète du fait chrétien”.

Pour Mgr Ulrich le défi est de “rendre audible la parole de l’Eglise, ce en quoi nous croyons et qui est source de bonheur pour nos contemporains”. Mgr Simon a souligné l’importance de l’engagement des Chrétiens pour l’Europe et la paix.

En fin de journée, les évêques ont élu cinq membres du Conseil permanent : Mgr Bernard CHARRIER, évêque de Tulle, Mgr Jean-Luc BOUILLERET, évêque d’Amiens, Mgr Jean-Pierre GRALLET, archevêque de Strasbourg, Mgr Jean-Paul JAEGER, évêque d’Arras, Mgr Jean-Luc BRUNIN, évêque d’Ajaccio.

Parallèlement à ces temps d’élections, les évêques ont poursuivi leur travail en carrefour sur Catholiques et Musulmans dans la France d’aujourd’hui, et sur la formation des prêtres. Eric de Labarre, secrétaire général de l’enseignement catholique, est intervenu à 17h00 en assemblée plénière. Il a présenté aux évêques les grandes orientations de l’enseignement catholique.