Environnement et écologie : Mgr Stenger plaide pour une solidarité radicale

Mercredi 6 avril, réunis à Lourdes en assemblée plénière, les évêques ont poursuivi leur réflexion sur le thème de l’environnent et de l’écologie sous l’angle théologique.

Mgr Marc Stenger largeur

Evoquant la semaine du développement durable (2 au 7 avril 2011 ), Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes et président du groupe de travail sur « environnement et écologie » renverse les termes de la question : « Vouloir durer, c’est vouloir ne pas perdre », dit-il. « Il faut rompre avec cette logique et inventer un nouveau modèle social qui soit juste ». Aménager l’existant ne suffira pas, il faut une solidarité radicale notamment entre les pays du nord et ceux du sud car l’équilibre du monde est en jeu.

Les événements tragiques du Japon ont montré que l’homme se heurte aux fragilités de ses constructions. La question qui se pose n’est pas de savoir s’il faut poursuivre la production d’énergie nucléaire mais plutôt pourquoi cette production, dans quel but ?

L’Eglise propose aux hommes d’aujourd’hui d’entrer dans l’espérance en inventant de nouveaux modèles de société au lieu de s’enfermer dans la culpabilité. Pour cela, il faut repartir des fondamentaux. La bible est un trésor pour celui qui veut réfléchir aux relations entre l’homme et la création. Il faut aider l’homme à penser sa place dans le monde en prenant en compte les quatre liens qui l’unissent à la création : Dieu créateur, le monde, ses frères, les autres hommes et ses fils, les générations futures.
 

Sur le même thème

logo_cef_guide

maison-de-la-conference-des-eveque-de-franceMaison de la Conférence des évêques de France
58 avenue de Breteuil,
75007 Paris,
tél : 01 72 36 68 00.

Coordonnées des Services nationaux de la Conférence des évêques de France.