Maison des évêques de France

En 2004, la Conférence des évêques de France a acquis des bâtiments situés avenue de Breteuil à Paris, qui appartenaient précédemment à la congrégation des sœurs de Notre-Dame du Cénacle. Cette maison, dans laquelle les instances de la Conférence sont installées depuis mai 2007, est un lieu de visibilité et de rayonnement de l’Église catholique en France.

Des centaines de visiteurs par an

Les bâtiments ont été choisis pour leur capacité à recevoir les personnes travaillant au service de la Conférence ainsi que les nombreux visiteurs – en provenance des diocèses de France comme de pays d’Europe et du monde – qui viennent régulièrement ou occasionnellement travailler.

La Maison de la Conférence des évêques de France a été inaugurée en juillet 2004, en présence de Madame Michèle Alliot-Marie, ministre de l’intérieur, de l’Outre-Mer et des collectivités territoriales, de Madame Christine Boutin, ministre du logement et de la ville, de Mgr Baldelli, nonce apostolique, de nombreux évêques, des responsables des Églises chrétiennes, du Judaïsme et de l’Islam, des élus, des représentants des administrations publiques et des grands corps de l’Etat.

Cette maison pour l’Église catholique en France rassemble, depuis mai 2007, les différents services de la Conférence des évêques de France qui étaient précédemment répartis sur plus d’une vingtaine de sites dans Paris. Elle favorise « la visibilité, la communication et la synergie des instances collégiales de l’Église catholique en France » et, ce faisant, contribue à un nouvel élan pour la mission de l’Église en France.

La chapelle St-François-de-Sales en est le cœur

Elle souligne la vocation de la Maison de la Conférence des évêques, lieu de dialogue et d’échange avec la société, à travers ses différentes instances.

Chapelle CEF

La chapelle St-François-de-Sales à la CEF : un espace esthétique et liturgique, pour une traversée théologale

texte d'Aude Viot-Coster sur la chapelle de la Conférence des évêques de France, réaménagée en 2007 par l'architecte Florence Cosse. A la suite de l'ISTA (Institut de Théologie des Arts), Aude Viot-Coster a présenté ce sujet d'étude dans le cadre du cycle 'Liturgie & Art' dirigé par Fr. François Cassingena, après avoir découvert la chapelle saint François de Sales à la CEF, qui fut pour elle « une rencontre décisive ».