Neuvaine à « Marie qui défait les nœuds »

Du au
en ligne, sur Hozana.org
Site - thumbnail (18)

La dévotion à Marie qui défait les nœuds connaît une ampleur mondiale depuis la fin du XXème siècle, suite à la diffusion par le futur pape François de l’image du tableau “Marie, celle qui défait les nœuds”, rapidement accompagnée d’une neuvaine spéciale. La neuvaine à Marie qui défait les nœuds propose, pendant neuf jours, de remettre un nœud en particulier entre les mains de Marie afin qu’elle intercède pour nous auprès de Dieu et nous obtienne ses grâces.

Rejoignez la neuvaine en ligne à « Marie qui défait les nœuds » sur Hozana !

Programme de la neuvaine à Marie qui défait les nœuds

Chaque jour de la neuvaine, nous récitons :

  • Acte de contrition
  • Prière de supplication et de présentation du nœud à Marie (nous déposons aux pieds de Marie une intention particulière que nous portons dans notre cœur : une blessure, une difficulté, un manque, une attente qui nous empêche de trouver la paix)
  • Trois premières dizaines de chapelet
  • Méditation du jour
  • Deux dizaines de chapelet
  • Prière finale à Marie qui défait les nœuds

La neuvaine est parfois simplifiée et il est possible de réduire le nombre de dizaines de Je vous salue Marie, le plus important étant de persévérer jusqu’au bout des neuf jours.

Confier les nœuds de sa vie à Marie

Il est bon de commencer par choisir l’intention, le nœud que nous ne parvenons pas à dénouer et que nous souhaitons confier à Marie pendant les neuf jours de la neuvaine. Ce nœud peut être n’importe quelle difficulté rencontrée, par soi ou par quelqu’un qui nous est cher, de la difficulté spirituelle à la difficulté matérielle en passant pour toutes les épreuves de la vie. Il peut par exemple s’agir d’une maladie, d’une dépression, d’une addiction, d’une rupture, de problèmes conjugaux, d’une recherche d’emploi ou de logement, etc. Certains nœuds sont des blessures profondes, d’autres des soucis liés aux événements que nous traversons.

La Vierge Marie avec toute sa patience et sa tendresse, en mère aimante qui nous accueille comme ses enfants, défait ces nœuds et nous conduit à la miséricorde du Père.