Centenaire de Mgr Leuliet

Le mardi 12 janvier 2010, l’évêque émérite d’Amiens Mgr Géry Leuliet a célébré son centenaire. Entouré des évêques d’Amiens et ‘Arras, de l’archevêque de Reims et de nombreux prêtres, il a célébré une messe pour son centenaire. Retour en images sur la célébration.

Centenaire Mgr Leuliet - ouvertureA l’ouverture de la rencontre du centenaire de Mgr Géry Leuliet à la maison diocésane d’Arras: Mgr Jacques Noyer, évêque émérite d’Amiens, Mgr Jean-Paul Jaeger, évêque d’Arras, Mgr Géry Leuliet, évêque émérite d’Amiens et Mgr Jean-Luc Bouilleret, évêque d’Amiens.
Mgr Leuliet au milieu de Mgr Jacques Noyer, Mgr Thierry Jordan, archevêque de Reims, Mgr Jean-Paul Jaeger et Mgr Bouilleret
Centenaire Mgr Leuliet: EucharistieMgr Leuliet présidant l’Eucharistie
Centenaire de Mgr LeulietBénédiction de l’assemblée par Mgr Leuliet entouré de Mgr Jordan, Jaeger et Bouilleret

Voici un extrait de l’homélie qu’a prononcée Mgr Géry Leuliet:

« Cet anniversaire, même s’il n’est pas ordinaire, n’était pas un objectif ! Le prix d’une vie ne se calcule pas au nombre d’années, mais au poids d’amour qu’on est capable de recharger… Mes frères évêques ont insisté pour ce centenaire. Ils me sollicitaient pour me dire que j’étais toujours uni à la mission de l’Eglise même si je ne suis plus sur le terrain !

Je vous invite donc à porter un regard sur le siècle que j’ai vécu comme le témoignage d’une vie partagée en quatre périodes :
– la première période: deux guerres avec leurs cortèges de misères, de ruines, la peur et la crainte, des années sinistres… la tentation d’un militarisme revanchard…

– la deuxième période: c’est la défaite de 1940, la honte d’une défaite bâtie sur les déceptions et les ruines. Cela m’a incité à chercher une vie autre, une vie nouvelle dans la réconciliation. Nous avons recommencé à vivre! La société a recherché la collaboration industrielle et économique: les Trente glorieuses ont mené à un renouveau ! Dans le même temps, l’Eglise s’est renouvelée et tout cela a abouti à Vatican II. La vie des hommes et du monde est profondément liée à la présence du Christ ressuscité dans le monde: c’est le mystère pascal de mort et de vie au cœur du monde et de la vie de l’Eglise. Toute inspiration conciliaire est née de la célébration du mystère pascal et l’Eglise a pour mission de le renouveler…puissance de vie, de renouveau.

–  la troisième période: Vatican II demande de traduire dans les faits ce que nous célébrons. Nous sommes poussés intérieurement à rechercher les signes “des semences du Verbe” expression des pères de l’Eglise. Nous sommes appelés à relire les Actes des apôtres qui se continuent dans tous les temps, à mesurer la longue patience de Dieu pour tout récapituler en Christ.

– la quatrième partie de ce siècle, c’est l’agenda libéré. On entre dans la pensée de vivre l’aujourd’hui de Dieu par la prière quotidienne. C’est aujourd’hui que Dieu a visité son peuple (Luc 1,68). Son amour s’étend d’âge en âge…Je vous invite pour cette Eucharistie que nous allons célébrer à louer le Seigneur ! »

Sur le même thème