Homélie du mercredi 1er novembre

1er novembre 2017
Fête de tous les saints

Une foule immense, qui, sans les connaître ni les avoir entendues ont vécu les béatitudes et la « chance » qu’elles donnent à ceux qui les mettent en pratique.

Quelle chance vous avez d’avoir fait cela … Chanceux, comme l’ont dit en Québecois ou dans les villages de France.

Mais qui sont-ils ceux qui viennent de tous ces horizons ?

Combien de Marie Madeleine, à qui le Christ peut dire : « Il leur sera beaucoup pardonné parce qu’elles ont beaucoup aimé »…luc 7.47 » « Les prostituées vous précéderont dans le Royaume… » Mt 21.31

Combien de Zachée, de profiteurs et d’escrocs, qui lui ont ouvert leur cœur ?: « Descend vite, je vais chez toi… Chez un pécheur il est allé loger »Luc 19 .7

Combien de condamnés dans les mines romaines, les camps de concentration ou les goulags, oubliés des hommes ? « Souviens-toi de moi dans ton Royaume… Aujourd’hui même… »Luc 23.43

Combien de Pharisiens qui un jour ont recueilli le Christ victime de l’amour au pied de sa croix. ? Jean 19.39

Combien d’incroyants qui, sans être saint Pierre à Césarée de Philippe et sans que nous le sachions, lui ont dit : « Celui-ci était vraiment le Fils de Dieu. »Marc 15.39

Le ciel est peuplé de non conformistes.

Et les autres quand ont-ils découvert cela ? le chaman de Sibérie ou le nomade du Sahara, le shinto du Japon ou l’hindou des bords du Gange, l’Inca de la Cordillère des Andes et l’aborigène de l’Australie, Spartacus et les esclaves crucifiés et tant de milliards d’autres qui n’ont jamais entendu la parole de l’Evangile, mais qui l’ont vécu car la grâce de Dieu ne peut négliger les enfants qu’il a éveillés à la vie.

« Toi qui es la source de toute sainteté .. » (PE II) « Toute la création proclame ta louange, car c’est toi qui donnes la vie, c’est Toi qui sanctifies toutes choses. » (PE III)

« Souviens-toi de tous les hommes qui ont quitté ce monde et dont tu connais la droiture, reçois-les dans ton Royaume où nous espérons être comblés de ta gloire ensemble et pour l’éternité » (PE III)

Bienheureux les pauvres de cœur, car ils peuvent accueillir le don de sa vie, car tout vient de Dieu. Ils ont remis leur vie entre les mains du Père, dans l’attitude du pauvre qui a tout à recevoir.

Et les fruits de ce don qu’ils ont accueilli, c’est la paix intérieure et une plus grande liberté.

Ils avaient reçu son souffle de vie et son souffle d’amour . Ils ont accueilli ce grand mystère, sans savoir qu’il était le mystère même de la vie trinitaire.

Heureux ceux qui ont soif et faim de la justice, ils seront rassasiés.

Le secret des saints, de tous les saints, c’est de devenir collectionneurs de positif, de vivre avec enthousiasme, intensément, avec la passion de Dieu.

Ils n’ont pas attendu les conditions idéales. Ils sont partis sur le chemin que Dieu leur a ouvert. Pas à pas, comme si chaque jour était le premier du reste de leur vie. Et puis un jour, ce premier jour fut le premier de la vision totale de ce Dieu vers qui ils marchaient, parfois à tâtons, parfois en tombant. Le Christ est bien tombé sur son chemin de croix.

Heureux les miséricordieux, ils obtiendront miséricorde.

Ils ont pris le risque d’aimer et de porter en eux et autour d’eux la joie d’être enfants de Dieu. Les saints ne sont pas des statues de plâtre, ils sont des vivants. Et puis un jour, ils ont découvert que leurs manquements à la morale ont moins d’importance que les manquements à l’amour. « Il lui est beaucoup pardonné parce qu’elle a beaucoup aimée. (Luc 7.47)

Heureux les artisans de paix, ils seront appelés fils de Dieu

Par de simples gestes d’amour, ils ont fait jaillir la vie dans les cœurs.

Ils ont ainsi participé au don de la vie que Dieu fait à tout homme. Et pour cela ils l’ont accueillie en eux, en assumant cette merveille que d’être fils et filles de Dieu, avec les richesses qu’Il leur a données, avec les faiblesses que la force de la grâce et de l’Esprit-Saint leur a fait surmonter.

Ils sont devenus semblables à Lui, imparfaitement sans doute. Mais le salut leur est donné par notre Dieu et par l’Agneau. Ils seront éternellement semblables à Lui parce qu’ils le verront tel qu’il est.

Si Dieu ne pardonnait pas, son Paradis resterait vide ….

Père Jacques Fournier
En proposant diverses lignes de réflexion, ces textes veulent être une réserve de "matériaux" , de "suggestions", pour permettre à chacun , selon le "charisme", une ou plusieurs méditations. Leur auteur a sa vie spirituelle. Chacune et chacun des lecteurs a la sienne selon la grâce de Dieu. Ces textes peuvent également servir à préparer les homélies des dimanches et fêtes à venir, chaque paragraphe formant un tout en soi.
messe du dimanche

Liturgie

NOTRE PERE (1)

Rencontrer Jésus

rencontrer jésus

Messes info

messes.info

Catéchèse & catéchuménat

logo du site catechese.catholique.fr