Quels sont les enjeux du voyage apostolique à Bahreïn ?

Répondant à l’invitation des autorités civiles et religieuses, le pape se rend à Bahreïn, pays du Golfe persique du 3 au 6 novembre 2022. A l’occasion de son 39e voyage apostolique, il participera au « Forum pour le dialogue : Orient et l’Occident pour la coexistence humaine ». Un mois après sa participation au VIIe Congrès des dirigeants des religions mondiales et traditionnelles, à Astana, au Kazakhstan, le Pape confirme son intérêt pour la paix, la fraternité et le dialogue interreligieux.

Bahrein

A 85 ans, le Pape François est le premier pape à visiter Bahreïn, un état insulaire du Moyen-Orient. A l’occasion du Forum pour le dialogue : l’Orient et l’Occident pour la coexistence humaine, il ira dans les villes de Manama et Awali.

Sa visite en février 2019 aux Émirats arabes unis, avait déjà fait de lui le premier pape à visiter la péninsule arabique.

En marge de la conférence, le Pape prévoit de rencontrer à nouveau le cheikh Ahmed Al-Tayeb, le grand imam d’Al-Azhar, l’une des grandes figures de l’islam sunnite. En février 2019, le Pape François et Al-Tayeb avait signé à Abou Dhabi, le « Document sur la fraternité humaine ». Un pacte approuvé par le roi du Bahreïn, Hamad Bin Isa Al-Khalifa. Selon l’itinéraire du voyage apostolique, il rencontrera à plusieurs reprises la communauté catholique.

L’inauguration de la cathédrale Notre-Dame d’Arabie

L’islam est la religion d’état. Le pays, à forte majorité chiite, est dirigée par une famille sunnite, des Al-Khalifa. Sur les 1,2 million d’habitants que compte le pays, l’archipel de Bahreïn recense environ 80 000 catholiques et 140 000 chrétiens soit 10% de la population. La plupart sont des travailleurs immigrés, Ils viennent d’Inde, du Sri Lanka, des Philippines, du Bangladesh.

En décembre 2021, Bahreïn avait inauguré la plus grande église catholique de la péninsule arabique. La cathédrale catholique Notre-Dame d’Arabie, à Awali, était inaugurée par le cardinal philippin Luis Antonio Tagle, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples en présence de Mgr Eugene Martin Nugent, nonce apostolique au Royaume de Bahreïn et Mgr Paul Hinder, vicaire apostolique d’Arabie du sud. Cette nouvelle cathédrale est aujourd’hui la plus grande de la péninsule arabique. Elle peut accueillir 2300 fidèles Sous l’impulsion de Mgr Camillo Ballin, ancien vicaire apostolique d’Arabie du Nord et grâce à un don de 9000 m2, la construction avait pu être lancée en 2014.

 

Qu’est-ce que le vicariat apostolique d’Arabie ?

vicariats péninsule arabiqueLe vicariat apostolique d’Arabie du Sud est une juridiction territoriale du rite latin de l’Église catholique romaine basée à Abu Dhabi, couvrant les pays suivants de la péninsule arabique : Émirats arabes unis, Oman et Yémen. Il a été créé en 1888 sous le nom de vicariat apostolique d’Aden et confié aux franciscains capucins de Lyon, France. Un an plus tard, le nom devient Vicariat apostolique d’Arabie (toute la péninsule arabique : le Yémen, le sultanat d’Oman, les Émirats arabes unis, le Bahreïn, le Qatar, et l’Arabie saoudite). Cette appellation reste la même jusqu’au 31 mai 2011, date à laquelle, la Congrégation pour l’évangélisation des Peuples décide de diviser le vicariat en deux pour des raisons pastorales :

–  le vicariat Apostolique d’Arabie du Sud (Émirats Arabes Unis, Oman, Yémen, avec résidence de l’évêque à Abu Dhabi, EAU)

–  le vicariat Apostolique d’Arabie du Nord (Bahreïn, Qatar, Koweït, Arabie Saoudite, avec résidence de l’évêque d’Awali, Bahreïn).

ça peut aussi vous intéresser

sur le site du vatican

Bahreïn

sur eglise.catholique

#PapeaBahrein