Mgr Castet à Rome pour la béatification de Jean-Paul II

Une trentaine d’évêques français étaient à Rome pour la béatification de Jean-Paul II. Parmi eux, Mgr Alain Castet, évêque de Luçon. Témoignage après la messe de béatification, le 1er mai 2011.
 

Comment avez-vous vécu cette célébration ?

C’est une grande journée de paix, de joie, une expérience d’Eglise extraordinaire. On aurait dit que Jean-Paul II était présent physiquement. J’ai retrouvé quelque chose des Journées Mondiales de la Jeunesse et des grands rassemblements : une atmosphère de communion et de simplicité, de joie d’être chrétien. Comme si cet homme avait vraiment nourri l’espérance de toute une génération en mettant ses pas dans ceux du Christ de manière authentique, avec des mots, des gestes qui sonnaient juste.
 

Pour vous qui êtes pasteur, en quoi Jean-Paul II est-il un exemple ?

Cette vie prend pour moteur l’espérance et la confiance, et non pas la pesanteur ou la peur. Pour nous pasteurs, comme pour tous chrétiens, on est là sur de l’essentiel. Je crois que Jean-Paul II est de ces hommes qui savent trouver des gestes universels qui parlent à tous, par delà des différences. Nous sommes invités à avancer sur cette route.
 

Comment le diocèse de Luçon a-t-il vécu la béatification ?

Nous avions fait une double proposition : un pèlerinage à Rome pour ceux qui le pouvaient et un rassemblement à Saint-Laurent-sur-Sèvres qu’aimait beaucoup Jean-Paul II. Nous avons essayé avec nos pèlerins ici d’établir un petit duplex pour qu’il y ait une communion entre ceux d’ici et de là-bas. Nous avions reçu énormément d’intentions de prière suite à notre proposition sur Internet. Ce matin encore, dans les rues, des gens m’ont donné des intentions de prière, dans des langues incroyables, pour que je les apporte Place Saint-Pierre. Je pense que ceux qui étaient à Rome vont partager cette expérience de fraternité profonde. Dans ces rassemblements qui mélangent toutes nations et tous peuples, où la paix et la joie sont très présentes, on comprend mieux ce que veulent dire « Notre Père » et la fraternité. Au fond, ce qui unit tous les croyants.
 
Ils étaient aussi à Rome pour la béatification

Le cardinal André Vingt-Trois, archevêque de Paris et Président de la Conférence des évêques de France, a salué une personnalité forte, « musclée spirituellement », « qui assumait l’existence avec beaucoup de foi et de confiance en Dieu ».

Le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux et Bazas, a évoqué un homme « habité par une force intérieure », « conduit par le Christ » jusqu’à la fin de sa vie.

Le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a souligné à quel point, six ans plus tard, Jean-Paul II « est tout entier là », « étonnamment présent ».

Mgr Gérard Daucourt, évêque de Nanterre, a retenu « l’envergure spirituelle et la stature humaine » du pape, un homme « rayonnant et présent à chaque personne ».

Sur le même thème

  • bienheureux_jean-paulII

    Béatification de Jean-Paul II

    Revivez la béatification de Jean-Paul II, dimanche 1er mai 2011 à Rome : interviews, actualités, flashs vidéos et repères pour comprendre cet immense évènement.

Vatican News

On confond souvent les termes “Rome”, “Vatican”, “Cité du Vatican”, “Saint-Siège”, “Siège apostolique”, “Curie romaine”.

Essayons d’y voir plus clair, même si l’on sait bien que tous concernent le Pape et de ses collaborateurs...

Pour en savoir plus:

Rome

Le Vatican

La Cité du Vatican

Le Saint-Siège ou Siège apostolique

La Curie romaine