Déclaration de Mgr Dagens au sujet de la crise laitière

Dagens Claude - Angoulême

Les raisons de ma venue dans cette exploitation laitière doivent être clairement expliquées :

1. Il s’agit avant tout de manifester une attention réelle à des personnes qui souffrent et qui s’inquiètent pour leur avenir.
Personne ne peut se résigner à ce que ces personnes soient tentées de détruire le fruit de leur travail. Ces attitudes de désespoir sont insupportables.

2. J’ai aussi la conviction, en tant qu’évêque d’un diocèse à dominante rurale, que les questions et les inquiétudes de ce monde rural sont l’écho des questions et des inquiétudes qui habitent l’ensemble de notre société, et en particulier cette question primordiale :
Que voulons-nous vraiment pour notre société ? Au prix de quels engagements voulons-nous qu’elle lutte contre tout ce qui tend à la déshumaniser ? Quelles concertations sont nécessaires pour que les processus de l’économie de marché soient davantage maîtrisés au niveau de l’Europe et du marché mondial ?

3. Je souhaite donc que les dialogues et les confrontations nécessaires se réalisent entre tous les partenaires concernés et que personne ne se laisse aller à des attitudes de violence et de désespérance.

L’Église catholique ne se lassera pas de plaider pour que les processus économiques, si complexes qu’ils soient, demeurent au service des hommes et des femmes qui font vivre l’économie, et en particulier des producteurs laitiers, qui doivent être entendus et respectés.

Mgr Claude Dagens, évêque d’Angoulême
22 septembre 2009
 

Sur le même thème

  • Université d'été Chrétiens en monde rural

    Monde rural

    Quelle présence de l’Eglise dans le rural et « l’hyper-rural » ? Quels défis pour l’annonce de l’ Évangile ? Cette préoccupation est celle de beaucoup de diocèses : des conseils diocésains, des communautés locales, des congrégations, des mouvements et associations de fidèles présents dans les espaces ruraux… « Partager les joies et les peines, les luttes et les espoirs des […]