« Développer l’esprit d’accueil dans les communautés chrétiennes » : éclairage du Père Bernard Fontaine

Bernard Fontaine

Comment se situe la mission du service de la pastorale des migrants au sein de la vie de l’Eglise en France ?

Le service des migrants en France a un caractère pastoral ; il est un ferment au service de la vie diocésaine pour développer l’esprit d’accueil dans les communautés chrétiennes et être proche des migrants. Cela se traduit aussi bien dans leur vie quotidienne – à travers le soutien dans les démarches administratives, l’alphabétisation, la défense de leur dignité, le soutien et la mise en œuvre de leurs projets – que dans le service de la foi en lien avec les communautés locales, aumôneries, équipes liturgique… Ce service contribue pour sa part à l’ouverture des communautés et à donner un visage plus catholique à l’église.

De nombreuses communautés chrétiennes proviennent de la migration. Comment l’église les accompagne ?

Aujourd’hui vingt cinq communautés chrétiennes de la migration existent au niveau national. Nous avons le souci de rejoindre chaque communautés dans sa culture, son histoire, sa spécificité. Même si chaque communauté a son organisation propre, il est nécessaire de favoriser des liens les unes avec les autres, pour enrichir les échanges. Des initiatives pastorales nouvelles sont possibles, un nouveau vivre ensemble se fait jour, notamment dans l’accompagnement des enfants et des jeunes.

Comment des aumôneries aussi diverses s’insèrent-elles dans une vie de l’Eglise en France ?

C’est d’abord auprès des communautés chrétiennes locales que des liens se tissent et que se prennent des responsabilités comme la participation à des conseils pastoraux. Elles participent à la vie de la pastorale des migrants et à des instances diocésaines souvent dans la catéchèse. Ainsi petit à petit, dans la rencontre des cultures, un chemin nouveau de confiance, de fraternité et d’ouverture devient source de dynamisme. Ces échanges ouvrent un avenir à nos sociétés souvent tentées par la peur de l’autre et le repliement sur soi. Ce témoignage vaut aussi pour les communautés migrantes un appel fraternel à partager avec celles et ceux qui vivent au pays.
 

« Développer l’esprit d’accueil dans les communautés chrétiennes » : éclairage du Père Bernard Fontaine, directeur du Service national de la pastorale des migrants et des personnes itinérantes, lors de l’Assemblée plénière des évêques à Lourdes en mars 2010.
 

Sur le même thème