Une invitation à réfléchir sur notre société

 

A la veille d’échéances électorales majeures, les évêques ont souhaité attirer l’attention sur un certain nombre de valeurs essentielles dans le débat démocratique. Ils invitent les communautés catholiques, les responsables politiques et l’opinion publique à prendre le temps de la réflexion et du dialogue sur les enjeux des élections et à soutenir la vie démocratique par la réflexion et l’action.
« Il n’est pas dans la mission de l’Eglise de désigner un candidat ni de faire le choix d’un parti. Mais il est de son devoir d’apporter sa contribution au bien de la société en proposant sa réflexion et l’engagement politique de ses membres », avait souligné le Cardinal Jean-Pierre Ricard lors de l’Assemblée plénière de novembre 2006.

  

A l’ouverture de l’Assemblée plénière en mars 2007, le cardinal Ricard a rappelé quelques convictions fondamentales à l’approche des élections.

 

 

Deux documents ont été élaborés

Qu’as tu fait de ton frère?

Le 18 octobre 2006, le Conseil permanent de la Conférence des évêques de France rendait publique un message en vue des échéances électorales à venir. Ce texte, intitulé « Qu’as-tu fait de ton frère ? », s’adresse aux communautés chrétiennes, aux responsables politiques et, plus largement, à tous ceux qui souhaitent réfléchir aux enjeux de ces élections.

Dans ce message, le Conseil permanent attire l’attention sur 3 chantiers essentiels : la famille, la question du travail et de l’emploi, l’immigration dans le contexte général de la mondialisation.
Coédition Bayard Éditions / Cerf / Fleurus-Mame, Collection « Documents des Églises », 

« A travers ce message, nous voulons réveiller le sens humain et spirituel de la fraternité. Pour cela, nous avons retenu cette interrogation fondamentale pour nous. La Bible s’ouvre rapidement sur cette question et, si aujourd’hui nous la redisons, c’est pour réveiller les consciences humaines dans une humanité où chacun est toujours tenté de penser à lui-même avant les autres. C’est une question fondatrice qui signifie : « Réveille en toi le sens de la fraternité ». C’est tellement difficile de faire place aux idées et aux besoins de l’autre & Pourtant, on devient humain les uns avec les autres, les uns pour les autres, jamais les uns contre les autres. Bien d’autres interrogations sous-tendent cette question : « Que fais-tu de cette démocratie ? Que fais-tu de ton pays ? Que fais-tu des autres pays ? Que fais-tu de ta famille? » Mgr Pontier, évêque de Marseille et vice président de la Conférence des évêques de France.

  Téléchargez  « Qu’as-tu fait de ton frère? »

Perspectives pour une société juste et fraternelle

« Nous avons la chance de vivre en démocratie dans un état de droit. Voter est une liberté que bien des hommes n’ont pas. Chacun d’entre nous bénéficie d’une égale dignité et d’une égale souveraineté. L’enjeu de la politique ne se réduit pas à donner des solutions à des problèmes immédiats mais, tout en les prenant en compte, il est de proposer un projet de société. Aussi, dans la liberté légitime de diverses options, notre vote doit-il être précédé d’une réflexion et de débats qui nous permettent de définir le monde que nous voulons et d’en préciser les contours pour les années à venir »
Mgr Jean-Charles Descubes, archevêque de Rouen et Président du Conseil pour les questions familiales et sociales.

Téléchargez  Documents Épiscopat, n° 11/2006, « Perspectives pour une société juste et fraternelle »