Silence, on croit !

« La Prière, L’Apparition, Jésus l’enquête, Paul Apôtre du Christ, Marie-Madeleine, etc. » Les chemins de la foi semblent aujourd’hui passer par ceux des salles de cinéma. Mais depuis le succès « des Hommes et des Dieux », le curseur a bougé : fini le « catho bashing », moins de moqueries, plus d’ouverture et d’écoute. Une nouvelle manière de parler de la foi s’impose au cinéma. Il y a de quoi s’interroger sur toutes ces fictions plus que bienveillantes avec le sujet. Attestent-elles d’une réelle démarche spirituelle ? D’une volonté de relater l’expérience de la foi chrétienne ? Ou prennent-elles le chemin des croisades pour nous faire le catéchisme ? Article publié sur le site Narthex.

films

Un phénomène aussi ancien que le cinéma

Paradoxalement, le phénomène ne date pas d’hier. Il est même aussi ancien que le cinéma lui-même. Les liens tissés entre la religion et le septième Art remontent à la naissance du cinématographe. Au début du siècle, dans les foires puis dans les institutions et les premières salles de cinéma, fondées bien souvent par des prêtres, fleurissent toutes sortes de Passions du Christ et autres scènes de la vie de Jésus.

Le cinéma relate des sujets religieux dans le but d’instruire la population et de témoigner de la foi. Il permet aussi de montrer Jésus comme un personnage irréel, insaisissable et dont les pouvoirs permettent l’utilisation des premiers effets spéciaux. Georges Méliès en personne réalise par exemple en 1898 « Le Christ marchant sur les eaux ». Cent vingt trois ans après, le cinéma ne fait donc que renouer avec une démarche originelle ; donner à voir un spectacle édifiant propre à renforcer la foi du spectateur et donner à contempler la gloire du Christ et de sa vie. La nouveauté actuelle du phénomène réside plus dans l’intérêt que le monde, maintenant laïc et apparemment loin de l’Église, pose sur ces thématiques, sans dépréciation, avec même une forme de respect, d’intérêt et de curiosité qui étonne.

Une culture religieuse à la portée de tous

Expression artistique dont les Français parlent le plus, le cinéma représente un art populaire majeur. Le retour en force d’une certaine catégorie de films religieux comme le récent Paul, apôtre du Christ peut être interprété comme une réintégration de la culture religieuse dans le monde moderne. Lorsqu’un cinéaste fait une adaptation littéraire ou filme un fait historique et religieux, il pose clairement un acte intellectuel qui peut certes susciter un débat, mais redonne aussi des clefs de compréhension.

Pour nombre d’étudiants en Histoire de l’Art par exemple, n’est-ce pas une vraie lacune que de ne pas avoir accès à la compréhension d’une œuvre artistique mettant en scène un épisode de la Bible ? Le cinéma réinsuffle ainsi auprès du grand public un certain goût pour une culture religieuse qu’il a perdu depuis des décennies, et ce dans un contexte général de perte des repères de base de notre société actuelle, que ce soit sur le plan culturel, intellectuel et social. Regardons ce qui se passe Outre-Atlantique.

Lire la suite sur le site de Narthex

Sur le même thème

  • Cinéma

    L’Église et le cinéma

    Comme toute forme d’expression artistique, le cinéma permet à tout être humain de s’extirper de son quotidien pour goûter à la beauté et à l’infini. Chaque film est une porte ouverte sur un autre monde, qu’il soit visible ou invisible, exotique ou banal, dramatique ou poétique. Cinéma grand public ou cinéma d’art et d’essai, les […]

Narthex

Narthex

Blog cinéma Narthex

Narthex

Sites ressources

Vidéos