Saint Constant (+5ème s.)

Il était sacristain de l’église Saint-Etienne d’Ancône en Italie et avait une foi « à déplacer les montagnes » selon la parole de l’Evangile. Un jour qu’il n’avait plus d’huile pour ses lampes d’autel, il y mit de l’eau et, à sa prière, les mèches brûlèrent toute la journée comme si c’était de l’huile. C’est le pape saint Grégoire le Grand qui, dans ses « Dialogues » nous révèle l’existence et le comportement de ce serviteur de Dieu qu’il considérait comme un saint.

Prier Dieu nuit et jour n’a aucune valeur si nous délaissons nos frères. Offrir à Dieu nos vies n’a de valeur que si on leur ouvre nos mains pour leur offrir notre amour.
(Lectionnaire Emmaüs)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).