Bse Isabelle de France (+1270)

Vierge. Ce n’est pas une princesse de légende. Nous avons d’elle le portrait vivant qu’a écrit l’une de ses dames d’honneur, Agnès d’Harcourt, qui deviendra par la suite abbesse de Longchamp. Dès son plus jeune âge, cette soeur du roi saint Louis fut attirée par les choses célestes. Elle était gracieuse et belle, en sa jeunesse, mais de santé chétive. Près de sa mère, elle tint son rang au palais royal, mais passait beaucoup de temps avec les pauvres. Elle réussit à ne point se laisser marier à Conrad, le fils de l’empereur Frédéric II, malgré les instances du pape. Après la mort de Blanche de Castille, elle résolut de vivre à l’écart du monde et passa le reste de sa vie dans une petite maisonnette, près du couvent de Longchamp qu’elle avait bâti à Paris pour les clarisses et qu’elle consacra à « l’Humilité de Notre-Dame ». Elle y mena une vie d’austérité et de prière, sans prononcer pour autant des voeux de religion.

Toi qui l’aimes comme une Mère, cherche à égaler son humilité, sa pureté, sa pauvreté, son obéissance. Imite-la dans son amour de Dieu et du prochain et dans ses autres vertus.
(Michel de Saint-Augustin – 17ème siècle)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).