Saint Eucher (+738)

Evêque et confesseur. Depuis sept ans, il vivait heureux à l’abbaye de Jumièges en Normandie, quand ses concitoyens obtinrent de Charles Martel qu’il leur fût donné comme évêque. Il fit mine de ne rien savoir et ne bougea point. Charles Martel lui écrivit qu’il le ferait transporter à Orléans par ses soldats, s’il tardait à se mettre en route. Eucher dut s’incliner et quitta Jumièges les larmes aux yeux. Tout alla bien jusqu’à la bataille de Poitiers (732). Estimant que ses soldats avaient sauvé l’Eglise de l’Islam, Charles décida de s’indemniser en s’emparant des vases d’or servant au culte. Tous les évêques se turent, tant ils avaient peur et seul Eucher protesta. Destitué et exilé à Cologne, cette riche Eglise, déjà trop taxée, le reçut en héros, logé dans un palais et invité à présider les grandes cérémonies liturgiques. Charles Martel se fâcha devant ce centre d’opposition. Il envoya le gouverneur de Liège pour séquestrer saint Eucher. Robert de Liège se laissa convaincre par saint Eucher qui lui demanda de redevenir moine à Saint-Trond comme jadis à Jumièges dont il avait toujours le « vague-à-l’âme ».

Devance toujours et en tous lieux de ta céleste lumière les fils suppliants des Francs. Qu’ils voient ce qu’il faut faire pour établir ton Règne en ce monde. Que pour une telle tâche, leur charité et leur courage aillent en s’affermissant.
(Ancienne prière, dite des Francs)

Le saint du jour présenté aujourd'hui est l'un des saints choisi parmi ceux proposés par l'Église. Chaque jour, l'Église honore plusieurs saints et bienheureux : ceux du calendrier romain (sanctoral romain), ceux des calendriers diocésains et ceux du calendrier des églises orientales (synaxaire).