Ta nuit sera lumière

Le dimanche de la Santé sera célébré le 9 février 2020. A cette occasion, retrouvez l’édito du Père Grégoire Catta, directeur du Service Famille et société : « Ta nuit sera lumière ».

P. Grégoire Catta, s.j.« Vous être la lumière du monde ». Quelle affirmation surprenante ! Encore plus dans la bouche de Jésus. Pensez à votre réaction si au cours d’une discussion on vous déclare être une lumière, ou mieux encore, non pas simplement une lumière mais « la lumière du monde ». Quelle prétention ! Quel orgueil ! En tant que chrétiens, pour simplement chercher à suivre le Christ, serions-nous en passe de devenir « lumières du monde » ?

Ce passage de l’évangile de Matthieu fait immédiatement suite aux Béatitudes. « Heureux les pauvres de cœur », « Heureux les doux », «Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice »… Non, décidément, en parlant de lumière du monde, Jésus ne parle pas d’une intelligence surhumaine, d’une capacité à pouvoir tout comprendre ou tout résoudre. Il ne parle pas d’une lumière éblouissante qui viendrait tout écraser de sa force, d’une prétention à tout savoir. Dans les Béatitudes, Jésus ouvre une voie et Il la prend Lui-même sur les routes de Palestine, au contact des malades, des boiteux, des pauvres, des pécheurs. Cette voie Le conduira à la Passion, à la mort et à la résurrection. Cette voie est manifestement toute autre.

Le prophète Isaïe bien des années auparavant nous a laissé la clé. « Si tu fais disparaître de chez toi le joug, le geste accusateur, la parole malfaisante, si tu donnes à celui qui a faim ce que toi, tu désires, et si tu combles les désirs du malheureux, ta lumière se lèvera dans les ténèbres et ton obscurité sera lumière de midi ». « Voilà le jeûne qui me plaît : n’est-ce pas partager ton pain avec celui qui a faim, accueillir chez toi les pauvres sans abri, couvrir celui que tu verras sans vêtement, ne pas te dérober à ton semblable ? Alors ta lumière jaillira comme l’aurore ».

Aujourd’hui encore l’appel résonne pour nous : être véritablement « lumière du monde » en nous laissant façonner par la rencontre des fragilités, des souffrances, des pauvretés de notre monde, la rencontre des soifs de justice et des faims de fraternité. Beaucoup de grandes figures de sainteté peuvent nous inspirer : Vincent de Paul, Jeanne Jugan, l’Abbé Pierre, Joseph Wresinski, Mère Térésa et bien d’autres. Mais encore plus inspirantes sont ces personnes connues de nous seuls et qui tout aussi admirablement s’engagent pour visiter un malade, accompagner une migrante, se faire oreille écoutante, aider un enfant en difficulté. Celles et ceux qui s’engagent aussi pour transformer la société et la rendre plus juste et fraternelle. Rendons grâce pour ces personnes : elles sont « la lumière du monde » qui brille, manifestant cet amour que la foi nous fait reconnaître comme celui de notre Père qui est aux cieux.

P. Grégoire Catta, directeur Service Famille et Société

Sur le même thème

  • dimanche de la santé 2019

    Prière pour le Dimanche de la Santé 2020

    Le Dimanche de la Santé 2020 aura lieu le 11 février, Charlotte Lavoillotte nous propose une prière.

  • 13 août 2011: Procession eucharistique en comité régional, lors du pèlerinage national, sanctuaires de Lourdes (65), France.

    Qu’est-ce que la Journée mondiale du Malade et le Dimanche de la Santé ?

    Depuis 1992, l’Eglise Universelle célèbre tous les 11 février, fête de Notre-Dame de Lourdes, la Journée Mondiale des Malades. Celle-ci se décline dans les diocèses français en un Dimanche de la Santé, occasion de rappeler que l’accompagnement des personnes souffrantes est une priorité évangélique, mais aussi de sensibiliser chacun pour préserver le don de la santé.