Pitié

Ce mot a aujourd’hui une résonance péjorative, il évoque souvent la condescendance. A l’origine il signifiait être touché et ému dans toute sa sensibilité. Dans l’évangile, le mot pitié est employé surtout à propos de Jésus et suggère un sentiment profond qui prend aux entrailles pour se traduire par un geste de miséricorde, un geste de salut. (Marc 6 ; 30-34). En Dieu, la compassion et la pitié sont une seule et même réalité: c’est son amour miséricordieux. C’est aussi bien à l’une qu’à l’autre que nous faisons appel quand nous disons « Seigneur prends pitié » dans le kyrie eleison au début de la messe.
Tout le lexique :
  1. a
  2. b
  3. c
  4. d
  5. e
  6. f
  7. g
  8. h
  9. i
  10. j
  11. k
  12. l
  13. m
  14. n
  15. o
  16. p
  17. q
  18. r
  19. s
  20. t
  21. u
  22. v
  23. w
  24. x
  25. y
  26. z

GLOSSAIRE

?

'logo' glossaire

1008 mots ou expressions dont l'explication a été demandée par les internautes.



Moteur de recherche
de l'Eglise catholique en France
moteur de recherche
pour trouver les occurrences
des mots ou expressions recherchés.