Patrimoine religieux français : Grande enquête nationale dans le cadre des Etats généraux du Patrimoine religieux (EGPR)

Saint-Joseph-des-Nations

Le Père Gautier Mornas, directeur du département Art sacré de la Conférence des évêques de France (CEF) et secrétaire des États généraux du Patrimoine religieux (EGPR) a présenté le 29 novembre 2023 la Grande enquête nationale, aux journalistes et représentants du patrimoine réunis à Saint-Joseph-des-Nations (Paris 11ème).

Cette Grande enquête nationale est un « outil pastoral inédit » qui a été adressé mercredi 22 novembre aux 104 diocèses de France.  Elle est « grande par les sujets traités et par les moyens déployés », souligne le Père Gautier Mornas, directeur du département Art sacré. L’objectif ? «  Connaitre l’état du patrimoine religieux dans toute sa diversité et toute sa richesse. », travailler la notion d’usages compatibles avec l’exercice du culte au sein d’une église et aider les propriétaires et les affectataires à mieux valoriser leur patrimoine religieux.

La grande enquête nationale s’adresse aussi bien à la métropole qu’aux diocèses ultra-marins et s’intéresse à six dimensions que sont le patrimoine immobilier, le patrimoine mobilier et le patrimoine immatériel, les relations avec d’autres acteurs du patrimoine religieux, les dimensions hospitalières et missionnaires, et aussi à l’univers sonore des églises.

En quelques chiffres, cette grande enquête nationale portera sur six mois d’élaboration avec une vingtaine de contributeurs qui ont tous été sollicités pour leurs expertises. Les diocèses ont quatre mois pour répondre aux 150 questions de l’enquête. « Chacun doit réfléchir selon ses modalités ». Le délai de réponse est fixé au 15 mars 2024.

Cette Grande enquête nationale intervient après la publication d’un rapport de mission d’information sénatoriale et des rencontres et journées d’études régulières.

Le Département art sacré de la Conférence des évêques de France espère début juillet 2024 « partager des grands ensembles de chiffres ».

La conférence de presse s’est déroulée à l’église Saint-Joseph-des-Nations avec le Père Gautier Mornas, directeur du département Art sacré et le Père Bernard Maës, curé de la paroisse Saint-Joseph-des-Nations (Paris 11e arrondissement). Cette église est un exemple de restauration. L’édifice a retrouvé sa splendeur en 2021. Il connaissait des désordres structurels. Un chantier de restauration s’opère de janvier 2019 à juillet 2021 pour un coût total de 2,8 millions d’euros. Ce lieu a été retenu pour le lancement de la Grande enquête nationale, en raison de son engagement de longue date dans les œuvres caritatives (petits-déjeuners, hiver solidaire).

sur le même sujet

états généraux du patrimoine religieux

États généraux du patrimoine religieux 2023-2024

Les États généraux du Patrimoine religieux sont une démarche qui, de septembre 2023 à décembre 2024, entend se consacrer à l’état du patrimoine religieux de notre pays dans ses trois dimensions : immobilier, mobilier et immatériel.[...]

ça peut aussi vous intéresser

Patrimoine

Notre-Dame est certes le chantier médiatique mais il ne faut pas oublier que notre pays est riche de 100 000 édifices religieux dont 42 258 églises et chapelles paroissiales affectées au culte catholique, avec 80% en milieu[...]