Rencontre des délégués diocésains aux relations avec le judaïsme.

Le vendredi 10 mars 2017, a eu lieu la réunion des délégués diocésains aux relations avec le judaïsme. Une cinquantaine de délégués y ont participé sous la présidence de Mgr Jordy, Président du Conseil pour l’Unité des Chrétiens et les Relations avec le Judaïsme.

La matinée était consacrée à l’étude sur le thème du peuple juif et de son rapport à  la terre. C’est Jean Massonnet, de Lyon, lauréat du prix de l’Amitié Judéo Chrétienne 2016, qui invita l’assemblée à la réflexion par son savant travail sur la Terre dans la tradition rabbinique.
Par son parcours brillant à travers les textes, il expose en conclusion les points suivants :

 

« Sifra Behar Par.4,8 : La Terre ne doit pas être entièrement vendue (Lv25,23) : c’est-à-dire vendue définitivement. Car c’est à moi qu’appartient la Terre (ibid) : que ton œil ne la déprécie pas ! Car vous êtes des étrangers et des hôtes (ibid) : ne vous prenez pas pour l’essentiel ! Comme dit David : Car nous ne sommes devant toi que des étrangers et des hôtes comme tous nos pères.. » (1Chr 29,15)

Elle peut être perdue, mais elle est inséparable des données de foi d’Israël

Elle est intégrée dans le plan de salut de Dieu pour l’humanité, et elle était présente à la pensée créatrice.

est fonction de la Torah, i.e. le lieu où doit se réaliser l’Alliance. Elle est le lieu où doit se réaliser l’adoration authentique ; quitter la Terre est symbole d’idolâtrie.

Elle est partie prenante de l’élection d’Israël, appelé à rencontrer son Dieu sur cette Terre.

Elle est signe d’une élection inclusive. Toute l’humanité participera à ce qu’elle signifie.

Elle est, à sa place, signe de la Rédemption attendue : elle est le lieu privilégié où se manifestera d’abord le salut. Dieu a promis de donner cette Terre aux Pères… Signe de la résurrection. Fonction sacramentelle. »

 

Ensuite nous avons eu l’honneur de recevoir Mr Marc Attali, Ministre plénipotentiaire de l’Ambassade d’Israël à Paris, qui nous parla de la situation contemporaine et développa en termes chaleureux l’importance du lien entre le peuple Juif et l’Église. Il nous rappela que les services de l’ambassade tiennent à disposition une belle exposition sur le voyage du Pape François en Israël.

Après le déjeuner où les participants purent partager leurs expériences, l’après-midi fut consacrée à la présentation des groupes œuvrant au dialogue.

En introduction, le Frère Louis-Marie, directeur du service,  rappela que son équipe était au service des Évêques et des délégués, et qu’il souhaitait que soit promu entre tous un esprit de coopération et de communion. Il informa aussi les participants que la page sur le site de CEF se voulait une plate-forme d’information et d’échange afin d’éviter que  chacun  ne travaille, seul perdant la richesse de l’enrichissement réciproque.

Pauline Dawance, directrice su SNCC, présenta l’action  menée par son service, pour  la juste présentation du judaïsme dans les manuels de catéchèse.
Des cycles de formation furent ensuite présentés : Emouna par Th. Vernet, le CCDEJ par S. Lacout et le module de formation pastorale par D. Guerrier.

Ensuite différents groupes de rencontre ou d’étude en commun : Davar, Vie Chrétienne et Judaïsme, Na’ir, Au vent des rencontres, AJCF, Marie, fille de Sion.

Cécile Déprez du SNRJ exposa le travail en cours d’élaboration de documents pédagogiques.

Enfin Thierry Colombié présenta la session de Paray le Monial 2016 et un petit film.

Le temps manqua malheureusement pour pouvoir poser plus de questions aux conférenciers et échanger plus d’informations entre délégués.

Pour compléter ce compte rendu, vous trouverez sur le ci-dessous l’intervention du Père Jean Massonnet.

SNRJ

En vidéos

Introduction à la série Selon les Écritures, lecture d’une parole vivante par le frère Louis-Marie Coudray, o.s.b., directeur du Service national pour les relations avec le judaïsme

Ressources

>>Textes et documents de référence

Déclarations et réflexions officielles sur les relations spirituelles de l’Église catholique avec le judaïsme.

Contacts

Service national pour les relations avec le judaïsme (SNRJ)

58, avenue de Breteuil
75007 Paris

01 72 36 68 71

Le Service national pour les relations avec le judaïsme est né après le concile Vatican II. Fondé par le P. Bernard Dupuy, dominicain, il a ensuite été inséré au sein de la Conférence épiscopale.
Son actuel directeur en est le Frère Louis-Marie Coudray, qui travaille sous la responsabilité du Conseil pour l'unité des chrétiens et les relations avec le judaïsme.
acteurs du dialogue (1)