Intention de prière du Pape pour septembre 2020

En ce ce mois de septembre 2020 prions pour le respect des ressources de la planète.

Int prière pape respect ressources planètePour marquer les 5 ans de l’encyclique, le Pape François a annoncé une année Laudato si, jusqu’au 24 mai 2021. «J’invite toutes les personnes de bonne volonté à y adhérer, à prendre soin de notre Maison commune et de nos frères et sœurs les plus fragiles ».  En ce mois de septembre, il nous appelle particulièrement à prier pour que les ressources de la planète ne soient pas pillées, mais partagées de manière équitable et respectueuse.

Le proverbe « l’homme est un loup pour l’homme » oblige à devenir loup pour ne pas mourir. Pour préserver le meilleur de lui-même, l’homme devrait-il y renoncer en choisissant le pire ? Ce qui se passe aujourd’hui au niveau de la planète aide à réfléchir pour sortir du piège. Les ressources minérales sont pillées, les sols cultivables épuisés, la biodiversité réduite, les océans et l’atmosphère asphyxiés par nos manières de faire. La survie de la planète est en jeu. Cependant, la terre demeure généreuse autant qu’elle le peut malgré sa souffrance. À travers l’écologie intégrale, la sobriété, la réduction du niveau de vie, beaucoup redécouvrent qu’un comportement respectueux vis à vis des ressources naturelles est source de bien être, de partage et de relations fraternelles. Cela fait du bien à l’humanité autant qu’à la planète.

Ce proverbe qui se présente comme un constat est en vérité un mensonge qui mène à la mort. Celui qui se fait ‟loup” travaille à la destruction. Pourquoi cependant le faisons-nous ? Nous sommes fragiles, soucieux de défendre notre part et prompts à la méfiance. Y céder est à coup sûr prendre le chemin de la mort. Au contraire, faire confiance en la vie est possible à celui qui en a goûté les fruits de paix et de joie. Ils sont les signes de la victoire sur la mort. Le combat et les efforts contre soi-même ne disparaissent pas pour autant. Ils sont là au quotidien.

« Partager d’une manière équitable ». Qui peut dire ce qui est équitable ? Il y a là un mystère. La jalousie pousse chacun à réclamer une part ‟équitable”, c’est-à-dire une part plus grande que celle des autres. Partager d’une manière véritablement équitable demande donc un renoncement à son appétit insatiable. C’est le devoir de l’humanité. La terre donne son fruit avec plus ou moins d’abondance. Les récoltes ouvrent la question du partage et de l’équité. Aux hommes ensuite de faire des choix selon ce qui est possible et juste.

Les famines des siècles derniers faisaient des ravages en partie à cause de la lenteur des informations et des transports. Aujourd’hui nous savons et pouvons agir : la banque alimentaire mondiale peut intervenir, sauf parfois en zones de conflits. La réalité humaine est donc contrastée. Par les articles de ce mois, nous découvrons avec joie que les jeunes générations portent haut et fort cette intention en paroles et en actes. Que chacun rejette les fruits de la peur et se nourrisse des semences d’espérance, source de justice ! Invoquons la force d’En Haut pour y parvenir, mettons-nous à l’œuvre et le défi que nous donne le pape sera relevé. Dans cette année Laudato si, je souhaite une bonne rentrée à chacun.

P. Daniel Régent sj, directeur national