Intention de prière du Pape pour juin 2020

En ce mois de juin Prions pour que ceux qui souffrent trouvent des chemins de vie en se laissant toucher par le Cœur de Jésus

 

Intentions de prière missionnaire du pape François pour avril 2014L’intention de prière du pape de ce mois de juin « Prions pour que ceux qui souffrent trouvent un chemin de vie en se laissant toucher par le Cœur de Jésus. »  parle de « ceux qui souffrent » et de « se laisser toucher par le Cœur de Jésus ». Point n’est besoin d’en dire long sur « les personnes qui souffrent ». La souffrance fait partie de la vie. Intrus indésirable, nous cherchons à la chasser ou nous la fuyons. Cependant, quelle expérience profonde faisons-nous lorsqu’un ange de Dieu vient sécher nos larmes ! La sortie de la souffrance fait alors savourer la vie comme jamais et parfois nous console même d’avoir souffert. Encore faut-il accepter d’être consolé. Sortir de l’épreuve peut encore être une épreuve. Cet ange de Dieu qui se fait proche est le Cœur de Jésus. Il vient pour « être avec nous ». Un jour, la relecture de cette expérience éclairera notre vie et l’orientera d’une manière nouvelle.

Pourquoi parler du Cœur de Jésus et pas seulement de Jésus ? Parce que son Cœur « est gros comme ça ». Quand on dit cela de quelqu’un, c’est qu’il est vraiment amical. Mais s’il a le « cœur gros », c’est qu’il porte une souffrance. Pour nous, Jésus a le « cœur gros ». Il s’est fait homme et a connu la souffrance pour nous sauver de la douleur qui mène à la mort. Mais il a aussi le « cœur gros comme ça » et pour ne pas peser sur nous, il cache qu’il a le « cœur gros ». Il est notre Véritable Ami.

Celui qui souffre et rencontre le Cœur de Jésus naît à l’amour. La joie en est la face visible, la souffrance la face cachée. C’est un secret que se partagent ceux qui s’aiment. Celui qui naît à l’amour devient un ange de Dieu pour ceux qui souffrent, comme Jésus l’a été pour ceux de sa génération. Il a été saisi de compassion pour la veuve qui partait enterrer son fils unique, il a pleuré la mort de son ami Lazare, il a eu pitié des foules qui étaient comme des brebis sans berger.

Jésus a d’abord été un homme de prière. Tourné vers son Père, son Cœur est rempli de sa miséricorde. Tourné vers les hommes, son Cœur éprouve la compassion et déverse la miséricorde. Compatir, c’est souffrir avec pour vaincre la souffrance.

Sur les chemins de souffrance, Marie tient une place unique. Elle est intime du Cœur de Jésus. Elle connaît sa douleur et la partage en silence avec lui ; elle l’encourage dans sa mission. Parce qu’elle est aussi notre mère, elle devine nos souffrances cachées. Elle intercède pour nous auprès de son Fils. Elle nous mène au Cœur de Jésus que nous célébrerons le vendredi 19 juin.

P. Daniel Régent sj, directeur national