Mgr Louis Sako, Prix de la Paix Pax Christi International 2010

 

louis_sakoMgr Marc Stenger, évêque de Troyes et Président de Pax Christi-France, et Claudette Werleigh, Secrétaire Générale de Pax Christi International, ont remis à Mgr Louis Sako, archevêque des Chaldéens à Kirkouk (Irak), le Prix de la Paix 2010. Ardent défenseur de la démocratisation et de la réconciliation en Irak, il était à Paris le 8 décembre 2010.
« Pays martyrisé », « Eglise persécutée ». Mgr Louis Sako, archevêque des Chaldéens à Kirkouk (Irak) n’a pas mâché ses mots en recevant le Prix de la Paix 2010. La distinction est attribuée chaque année « à une personne ou un groupe qui incarne les idéaux du mouvement » catholique international pour la paix.

Pour le lauréat 2010, « la paix, c’est le dessein de Dieu pour l’homme ». Il faut la demander dans la prière et « Dieu nous la donnera » a-t-il assuré. En ce temps de l’Avent, « temps de prière et de conversion » qui prépare Noël, Mgr Sako a invité les chrétiens de France à renouveler leur engagement auprès de leurs frères persécutés.

Claudette Werleigh, Secrétaire Générale de Pax Christi International, a salué les « efforts inlassables » et la « foi inébranlable dans le pouvoir de l’amour fraternel » de l’archevêque de Kirkouk qui « ont donné à votre communauté, à votre pays et au monde, l’espoir qu’un jour les minorités en Irak trouveront à nouveau la paix et l’harmonie et que le violence, en Irak et au-delà, sera un jour surmontée ».

Immigration massive

Président de Pax Christi-France, Mgr Marc Stenger, évêque de Troyes, a comparé le combat pour la paix à une « toile de Pénélope », sans cesse à refaire. Il a souligné que la remise du prix à la maison des évêques de France à Paris manifestait le soutien des chrétiens de France, des politiques et des associations, aux chrétiens d’Irak et à toutes les minorités menacées, « pour un monde réconcilié ».

Vieille de 19 siècles de christianisme, l’Eglise en Irak, par la voix de Mgr Sako, réclame une place pour les chrétiens, a expliqué Herman Teule, professeur de christianisme oriental aux Universités de Louvain (Belgique) et Nimègue (Pays-Bas). Il a rappelé les liens que le catholique et archevêque a noués avec les responsables musulmans. Celui-ci a récemment publié un recueil de textes anciens qui témoignent du dialogue interreligieux en Irak. L’enseignant a conclu en évoquant la « lutte à contre-courant » de Mgr Sako contre l’immigration massive : « Merci de ne pas vous résigner à la disparition des chrétiens de votre pays ! »

Concert en hommage aux chrétiens d’Irak

Mgr Louis Sako sera le président d’honneur d’un concert conçu comme un hommage et une méditation, dirigé par Jean-François Capony. “La Passion de Jésus-Christ” d’André Gouzes réunira 180 choristes à l’église Saint-Roch (1er), le 11 décembre à Paris.

 

Sur le même thème