14 concerts dans les hauts lieux franciscains

Choeur baroque Harmonia Sacra

Dans le cadre du 8ème centenaire de la création de l’Ordre, la famille franciscaine et la formation baroque « Harmonia Sacra » offrent 14 concerts exceptionnels dans 14 hauts lieux de l’histoire et de la culture des frères mineurs. Il s’agit de fêter Saint François à travers les œuvres de Jacques Duponchel, compositeur franciscain du XVIIème siècle.
Il y a exactement 800 ans que François d’Assise fondait l’ordre des Frères Mineurs, reconnu l’année suivante par le pape Innocent III. Une année jubilaire s’est donc ouverte le 4 octobre 2008 : elle est l’occasion de redécouvrir la spiritualité du mendiant d’Assise, ainsi que la richesse culturelle et artistique de huit siècles d’histoire. Et cette richesse se décline aussi en musique jusqu’en octobre 2009, en France et en Belgique.

« Les Frères franciscains ont travaillé à l’édification d’un monde plus juste et fraternel par l’annonce de l’Evangile. Il est différentes manières d’évangéliser (…). Dans notre tradition, l’art a toujours été un moyen privilégié de toucher le cœur des hommes dans ce qu’ils ont de plus sensible. François d’Assise ne se définissait-il pas comme un ‘troubadour de Dieu’ ? » Ces mots des ministres provinciaux Fr. Benoît Dubigeon (o.f.m, ministre provincial de la Province du Bienheureux Pacifique) et Fr. Roger Marchal (o.f.m, ministre de la Province des Trois Compagnons) résument bien le dessein d’une telle programmation musicale. Dans la mouvance de son saint fondateur, c’est une tradition vivante et cependant renouvelée que l’Ordre entend perpétuer. Et l’art y a toute son importance.
 

14 hauts lieux de la culture franciscaine

La tournée emmène « Harmonia Sacra » dans 14 hauts lieux de l’histoire et de la culture passée et actuelle des franciscains de France et de Belgique, lesquels ont laissé ou laissent encore leur empreinte missionnaire dans les cités.

Lieux qui appartiennent à l’histoire ancienne de l’Ordre mais qui n’en ont pas moins marqué l’histoire d’un territoire par leur héritage culturel. Telle l’église St-Bonaventure à Lyon qui garde la trace de la présence des Frères Mineurs depuis le XIIIème siècle. Elle a longtemps conservé le corps du ministre général de l’Ordre, saint Bonaventure, mort au Concile de Lyon en 1274. Jouxtant le sanctuaire, le couvent a été un foyer de rayonnement franciscain jusqu’à la Révolution Française.

Lieux toujours vivants, riches d’un héritage ancestral, lieux qui continuent à tracer l’histoire de l’Ordre. Vézelay voit la première implantation franciscaine en France du temps même de saint François. Aujourd’hui encore, des frères y poursuivent la vie fraternelle à l’ombre de la basilique Ste-Madeleine. Autre exemple : le sanctuaire des grottes de saint Antoine à Brive- la-Gaillarde. Il a vu le jour au milieu du XIVème siècle à l’initiative des frères franciscains qui y installèrent un ermitage pour accueillir les pèlerins. Lieu dévotionnel important malgré les heurts de l’histoire, il voit son apogée dans le dernier tiers du XIXème siècle : retour des franciscains chassés par la Révolution française, rénovation du site et construction d’un nouveau couvent. Aujourd’hui, une fraternité de frères résidente anime ce lieu qui accueille, propose formations et retraites, dans la découverte de la spiritualité de saint François.

Lieux contemporains enfin, ancrés dans une réalité présente, lieux tournés aussi vers l’avenir. Le couvent Notre-Dame des Nations à Bruxelles accueille depuis l’an 2000 des frères de la nouvelle « Fraternité internationale d’Animation et de Formation missionnaire » en un temps d’internationalité de l’Ordre et de ses missions.

Tous ces lieux ont néanmoins le point commun d’être des joyaux architecturaux et artistiques. Ainsi se marient les arts dans une création du Beau qui transcende le cœur humain.
 

14 concerts

Ainsi, ces 14 concerts viennent faire vivre et découvrir cet héritage. L’œuvre de Jacques Duponchel (mort en 1685), compositeur franciscain d’origine flamande, vient fêter en musique saint François en cette année jubilaire. Ce musicien, reconnu dans l’Italie du XVIIème siècle où il occupait les fonctions importantes de préfet de choeur, a composé de nombreuses pièces alliant la virtuosité du style italien au contrepoint savant de l’école franco-flamande.

Mais le choix s’est porté sur celle que le compositeur a créée en 1665 pour la fête de la saint François ! Il s’agit d’un office de premières à la basilique romaine des Saints Apôtres l’année de publication de ses Psalmi vespertini. La structure de l’office suit l’ordonnancement prévu par le Brevarium Romanum (1570) et les Officia Propria (1583) des Frères Mineurs. Cette œuvre est interprétée par la fondation « Harmonia Sacra », jeune chœur de chambre professionnel, créé en 2002 dans la région de Valenciennes par le directeur musical Yannick Lemaire. Ce groupe passionné de musique ancienne et curieux du patrimoine musical du Nord entend faire découvrir au public un nouveau compositeur régional de grand intérêt et pourtant méconnu.
 

Programme 2009

Des concerts ont déjà eu lieu à l’église de Saint-Géry de Maing (près de Valenciennes), la chapelle du couvent saint François à Paris, la cathédrale de Toulouse, le sanctuaire Notre-Dame de la Drèche à Albi et aux Grottes de Saint Antoine à Brive-la-Gaillarde. Les prochaines dates sont :

– le 25 juin à l’église Notre-Dame de Douai
– le 27 juin au couvent Notre-Dame des Nations à Bruxelles en Belgique
– le 28 juin au couvent des Franciscains de Bastogne en Belgique
– le 29 juillet à l’église Saint-Bonaventure à Lyon
– le 30 juillet à la chapelle du Centre Diocésain de Besançon
– le 31 juillet à la basilique de Vézelay
– le 1er et le 2 août à la chapelle Notre-Dame du Haut de Ronchamp
– le 5 août à Strasbourg
– le 3 octobre à la chapelle Sainte-Thérèse à Hem (Nord)

Sur le même thème