Notre-Dame de Verdelais : un riche passé, un bel avenir

verdelais_basilique

A Verdelais, on prie Marie, Consolatrice des affligés. En 2012, le sanctuaire marial du diocèse de Bordeaux et Bazas fête ses 900 ans. Une célébration saluée par le cardinal Jean-Pierre Ricard, archevêque de Bordeaux, comme augurant un « bel avenir spirituel et pastoral ».

 

Fascinante histoire que celle du « Sacré désert de Verdelais », ermitage en 1112, lieu de ralliement de 30.000 pèlerins en 1856, ancienne paroisse de François Mauriac et sanctuaire marial en pleine revitalisation.

Dressée au cœur du vignoble, proche de la région de vins liquoreux fameux (Sainte Croix du Mont, Sauternes), Notre-Dame de Verdelais est un phare spirituel « pour toute l’Aquitaine », rappelle son recteur, le Père Witwicki. La basilique se situe entre des allées plantées de tilleuls et un parc, idéal -quoique pentu- pour des célébrations de plein air et des processions. Des pèlerinages (des marcheurs, des pères et des mères de famille, des choristes, des gens du voyage…) y sont régulièrement organisés. Au printemps et à l’automne surtout, ce sont des paroisses et des écoles qui s’installent pour une journée de pèlerinage, d’excursion ou de rentrée. L’été, les touristes se mêlent aux pèlerins et viennent admirer les ex-voto et les vitraux, le chemin de croix et le calvaire, la tombe de Toulouse-Lautrec au cimetière, le panorama sur la vallée de la Garonne du haut du Calvaire et demandent parfois des visites guidées.

Quant à l’ordinaire des journées, il est le cadre d’« une vie de prière quotidienne », témoigne le Père Robert. Une communauté de religieux marianistes, trois prêtres et un frère, assure une messe quotidienne, la “prière de Trois-Heures” – leur « rendez-vous du Calvaire », le Chapelet et les Vêpres. « Ici, à travers les statues et les tableaux représentant Marie, notamment comme Consolatrice des affligés, on n’en finit pas d’intégrer tout ce que le concile Vatican II a enseigné de la Vierge en tant que modèle de foi et mère de l’Eglise », commente le Père Witwicki.

Marie, Consolatrice des Affligés

verdelais_marcheurs_brincard

Le souhait du Père Witwicki ? Qu’à l’occasion des festivités du Jubilé (conférences, concerts, son et lumière organisé par la mairie, livre d’art à paraître, passage des reliques de Ste Thérèse…) « un maximum de communautés chrétiennes puisse y vivre une expérience spirituelle, donnant ainsi au sanctuaire le nouvel élan souhaité par le cardinal Ricard ». Le 2 février dernier, ouvrant l’année du 9ème centenaire, l’archevêque de Bordeaux a souhaité que celle-ci soit pour le diocèse « l’occasion de redécouvrir la grâce de Notre-Dame de Verdelais », et il a béni une bannière brodée par des carmélites des Ardennes et offerte à la Vierge par des « fans de Verdelais ». “Pour beaucoup de nos contemporains, la foi en Dieu n’est pas évidente […] Je crois que les sanctuaires, et les sanctuaires mariaux en particulier, nous font goûter la grâce dont a bénéficié la Vierge Marie, une grâce de foi, de confiance, de remise de tout nous-mêmes entre les mains de Dieu » a-t-il rappelé.

 

Sur le même thème

  • Marie

    Marie est figure de l’Eglise, figure de l’homme croyant qui ne peut arriver au salut et à la réalisation plénière de lui-même que par le don de l’amour…

  • Pèlerinages

    Depuis les premiers siècles, les chrétiens se sont mis en route vers de hauts lieux de la foi : la Terre sainte de la Bible et de Jésus, les tombeaux des Apôtres (Rome, Compostelle, …) les sanctuaires mariaux et les lieux où vécurent de grands saints. Seul ou en groupe, le pèlerin symbolise la marche du […]