La Bible, un livre vivant

 

St Jérôme, fresque du XVIe s., Santa Maria in Trastevere, Rome, ItalieLa Bible est un livre vivant : son histoire s’est écrite à travers les siècles dans plusieurs langues.
Les différentes versions anciennes de la Bible

Concernant l’Ancien Testament, on considère qu’un ensemble complet et cohérent a vu le jour au IVème siècle avant JC.

Des scribes, appelés « massorètes » se sont attelés à copier et à recopier cet ensemble entre 500 et 1000 ap. JC en araméen et en hébreu.

Parallèlement, se sont développés les « targums », qui fixèrent des interprétations orales de la Bible en araméen, langue utilisée par les élites en Judée après le retour de l’exil à Babylone à partir du VIème siècle avant JC.

La Septante, version grecque de la Bible fut achevée au IIIème siècle avant JC à Alexandrie en Egypte. Elle contient aussi des livres directement rédigés en grec, et des traductions de livres hébraïques dont l’original a été perdu. La Septante contient donc plus de livres que la Bible hébraïque. Cette version, qui a donné lieu à de nombreuses traductions, reste le texte officiel de l’Ancien Testament dans l’Eglise orthodoxe grecque. Elle est particulièrement intéressante car c’est cette version qui est citée par les auteurs du Nouveau Testament.

La Vulgate est une traduction latine de la Bible, réalisée par Saint Jérôme à la fin du IVème siècle à partir des textes hébreux. Son usage ne s’est généralisé que vers le VIIIème, IXème siècle pour finalement remplacer la version dite « vieille latine » issue de la Septante.

Le nouveau Testament

La notion de « Nouveau Testament », (à distinguer de l’ « Ancien Testament » ou « Premier Testament ») n’apparaît que tardivement chez les chrétiens, vers le IIème siècle.
Il n’existait pas, jusque là, d’ensemble constitué mais des éléments épars comme les Évangiles ou les lettres de Paul.

C’est lors du concile de Laodicée au IVème siècle que fut fixée la première liste des Écritures reconnues par l’Eglise. Les textes non canoniques furent alors désignés comme « apocryphes ».

C’est bien plus tard, au XVIème siècle, lors du concile de Trente que fut fixé le canon de la Bible catholique encore en usage qui contient certains livres dits « deutérocanoniques ». La nouvelle édition de la TOB nous fait connaître d’autre livres, reçus par les orthodoxes.

Prière du Notre Père

Notre Père

rencontrer Jésus

rencontrer jesus site jesus

Liturgie catholique

Liturgie catholique

Catéchèse & Catéchuménat

logo du site catechese.catholique.fr