Copenhague 2009 : pas que des discours, des actes !

logo du MRJC

Le 7 décembre 2009 a démarré le Sommet des Nations Unies pour le Climat. Jusqu’au 18 décembre, les chefs d’état du monde entier se réuniront à Copenhague pour traiter de l’avenir de notre planète et donc des Hommes qui l’habitent. Le MRJC, en tant que mouvement de jeunesse et acteur de la démocratie, en tant que mouvement rural et acteur du développement durable des territoires, souhaite ici interpeller l’ensemble de la population et particulièrement nos dirigeants sur l’urgence de la situation !
Urgence Climatique, Justice Sociale !

Le MRJC s’est associé à ce collectif d’associations et d’ONG françaises afin d’appeler à des mesures véritables et alternatives pour faire face au réchauffement climatique.

En l’état, le collectif Urgence Climatique Justice Sociale considère que les mesures mises en œuvre et prévues par les différents États face au changement climatique sont tout à fait insuffisantes. Considérant que le réchauffement climatique met en danger les moyens d’existence et les vies de milliards d’êtres humains, et menace d’extinction des millions d’espèces, le collectif appelle à une action urgente et radicale.

Des alternatives existent, leur généralisation est possible!

Partout dans le monde, des citoyens se mobilisent depuis des années déjà et agissent dans le respect de la Terre, dans le respect de ses habitants. Des initiatives économiques durables se développent et montrent toute leur pertinence. Il est urgent de les valoriser, de les défendre ! Elles représentent des solutions pour la planète et doivent être généralisées.
Nous entendons réaffirmer ici que de véritables réglementations internationales sont indispensables et que le sommet de Copenhague doit aboutir à un véritable accord, contraignant, qui doit :
 

  • Reconnaître les RESPONSABILITES des pays historiquement fortement émetteurs de gaz à effet de serre par des engagements de réduction à la hauteur des recommandations du GIEC ;
  • DEMOCRATISER L’ECONOMIE, la mettre au service des Hommes et des besoins sociaux : en faisant la promotion d’un système basée sur la coopération, dans le courant de l’économie sociale et solidaire. Cela passe par la régulation du commerce international, tout en favorisant une relocalisation de l’économie.
  •  Investir dans les ENERGIES RENOUVELABLES, en démocratiser l’accès. Cela passe notamment par le transfert de technologies « vertes » et de financements conséquents vers les pays du Sud.
  • Créer un FOND MONDIAL POUR LE CLIMAT sous l’égide de l’ONU, sans ingérence de la Banque Mondiale ou du Fond Monétaire International
A travers ses actions, ses formations citoyennes, le MRJC contribue quotidiennement à faire du développement durable et de la coopération entre les peuples, une priorité. A côté des initiatives citoyennes et locales, nous attendons de réelles politiques qui contribuent à leur généralisation, et qui permette de lutter efficacement, et dès maintenant, contre le réchauffement climatique et la dégradation de notre environnement.

Sur le même thème

  • Écologie intégrale

    Nos sociétés sont aujourd’hui confrontées au défi majeur d’imaginer et de mettre en place un développement durable et viable pour les générations présentes et futures. Ce défi appelle une transition radicale au niveau écologique et au niveau sociétal. Les Chrétiens se sentent directement concernés par ce défi et veulent participer à ce grand débat de […]

terresesperancealauneTerres d'Espérance

les 23-24-25 avril 2021

au foyer de Charité de Chateauneuf de Galaure (Valence – Drôme).

En savoir plus 

Les champs de l'Eglise

Voyage dans le temps et l'Espace à la rencontre de l'Eglise en monde rural hier et aujourd'hui.