« Pour une attitude normale envers les immigrés » par le Père Fontaine

La campagne du second tour des présidentielles a remis au pinacle le thème de la fermeture des frontières aux immigrés. Cela promet, pour celle des législatives qui commence !
Mais quand donc nos hommes politiques accepteront-ils de dire la vérité, de reconnaître simplement ce que toutes les études historiques, économiques et sociales sérieuses révèlent depuis longtemps ? L’immigration a été et reste une chance pour la France et l’Europe. Les migrants rapportent plus à l’économie qu’ils ne coûtent. Ils prennent des emplois dont les Français ne veulent pas. Ils ouvrent nos sociétés au métissage culturel.
Si dans les générations précédentes la France n’avait pas ouvert ses portes à des étrangers qui ne parlaient pas français à leur arrivée, combien aurait-elle perdu de scientifiques, de sportifs, d’artistes, voire… d’hommes politiques !
Les chrétiens le savent bien, les immigrés apportent du sang neuf et de la vitalité dans les paroisses et les communautés.
Nos hommes politiques le savent bien eux-aussi : les problèmes actuels de la France viennent beaucoup moins des immigrés que des émigrés … fiscaux !
Puisqu’on parle aujourd’hui d’une « présidence normale », pouvons-nous oser demander aux candidats aux législatives, de droite mais aussi de gauche, et aux électeurs, y compris catholiques, d’adopter vis-à-vis des étrangers tout simplement une attitude… normale ?

Dominique FONTAINE,
Vicaire général de la Mission de France

Sur le même thème