Salutation finale du Saint-Père

Salutation finale du Saint-Père au terme de son voyage apostolique au Chili le jeudi 18 janvier 2018.

salutation finaleAu terme de cette célébration, je voudrais remercier Monseigneur Guillermo Vera Soto, évêque d’Iquique, pour les aimables paroles qu’il m’a adressées au nom de ses frères évêques et de tout le peuple de Dieu. Cela ressemble à un au revoir.

Je remercie, une fois encore, Madame la Présidente Michelle Bachelet pour son invitation à visiter le pays. De manière spéciale, j’exprime ma gratitude à tous ceux qui ont rendu possible cette visite ; aux Autorités civiles et, à travers elles, à tous les fonctionnaires qui, de façon professionnelle, ont aidé à ce que nous puissions tous jouir de ce temps de rencontre.

Merci également pour le travail dévoué et silencieux de milliers de volontaires. Plus de 20 000. Sans leur engagement et leur collaboration, les jarres d’eau auraient manqué pour que le Seigneur fasse le miracle du vin de la joie. Merci à ceux qui, sous de nombreuses formes et de différentes manières, ont accompagné ce pèlerinage surtout par leur prière. Je connais le sacrifice que vous avez dû faire pour participer à nos célébrations et rencontres. Je l’apprécie et je vous en remercie de tout cœur. Merci aux membres du comité d’organisation. Vous avez tous travaillé, merci beaucoup.

Je continue mon pèlerinage vers le Pérou. Peuple ami et frère de cette grande patrie dont nous sommes invités à prendre soin et à défendre. Une patrie qui trouve sa beauté dans le visage multiforme de ses peuples.

Chers frères, dans chaque Eucharistie, nous disons : « Regarde … la foi de ton Église : pour que ta volonté s’accomplisse, donne-lui toujours cette paix, et conduis-la vers l’unité parfaite ». Que puis-je vous souhaiter de plus au terme de ma visite, en disant au Seigneur : regarde la foi de ce peuple, et donne-lui l’unité et la paix.

Merci beaucoup et je vous demande de ne pas oublier de prier pour moi. Et je voudrais remercier pour la présence de beaucoup de pèlerins des peuples frères de Bolivie, du Pérou et particulièrement – ne soyez pas jaloux – pour la présence des Argentins, car l’Argentine est ma patrie. Merci à mes frères argentins qui m’ont accompagné à Santiago, à Temuco et ici à Iquique. Merci beaucoup.

 

Sur le même thème

  • Voyage du pape François au Chili et au Pérou

    Pour son 22e voyage apostolique, le Pape François se rendra du 15 au 21 janvier, au Chili et au Pérou. Pérou : Homélie et discours du pape François Chili : Homélie et discours du pape François Les enjeux du voyage apostolique Présentation des communautés catholiques au Chili et au Pérou Message du Pape aux peuples […]

Sur Instagram

Sur Twitter