Amazonie : l’appel des séminaristes eudistes brésiliens

Face aux feux qui ravagent l’Amazonie, les séminaristes eudistes du Brésil lancent un appel. Traduction en français de Maria Mesquita, du service de la Mission Universelle.

forest-fire-432870_1920Frères et sœurs, nous sommes invités à tourner notre regard vers l’Amazonie, notre terre, notre peuple. Depuis longtemps, nous parlons de préserver, de prendre soin, de nous consacrer à l’Amazonie. En ce moment, la nature créée par Dieu appelle au secours, les incendies doivent nourrir notre réflexion ainsi que toutes les autres menaces qui pèsent sur l’environnement. Nous devons nous sentir partie intégrante de la vie qui foisonne en Amazonie. Proclamons l’article 2 de l’encyclique du Pape François “ Laudato Si’” :

“Cette sœur crie en raison des dégâts que nous lui causons par l’utilisation irresponsable et par l’abus des biens que Dieu a déposés en elle. Nous avons grandi en pensant que nous étions ses propriétaires et ses dominateurs, autorisés à l’exploiter. La violence qu’il y a dans le cœur humain blessé par le péché se manifeste aussi à travers les symptômes de maladie que nous observons dans le sol, dans l’eau, dans l’air et dans les êtres vivants. C’est pourquoi, parmi les pauvres les plus abandonnés et maltraités, se trouve notre terre opprimée et dévastée, qui « gémit en travail d’enfantement » (Rm 8, 22). Nous oublions que nous-mêmes, nous sommes poussière (cf. Gn 2, 7). Notre propre corps est constitué d’éléments de la planète, son air nous donne le souffle et son eau nous vivifie comme elle nous restaure”.

Il nous faut lutter contre toutes les dévastations, destructions, manipulations, actions politiques visant à préserver des intérêts particuliers qui portent atteinte à notre patrimoine commun. Nous ne devons pas nous laisser entrainer par la vague médiatique opportuniste qui tente de profiter des évènements actuels. En tant que chrétiens, nous devons ouvrir les yeux et comprendre que nous faisons partie de la mère nature ; et comme nous le rappelle le Saint Père, il nous faut préserver la maison commune, la vie. L’Amazonie est à nous, Brésiliens, et ce sentiment doit nous unir.

Frères et sœurs, nous prions pour que ces incendies soient maîtrisés le plus rapidement possible, pour que ce “poumon”, indispensable à notre existence, soit revitalisé. Évitons les divisions et réunissons-nous autour de notre bien commun. Il n’y a pas de blancs, de noirs, d’indiens mais une nation qui aime sa terre et est prête à accueillir toutes les aides utiles et désintéressées pour préserver l’Amazonie.

Sur le même thème

  • Pixabay

    Incendies d’Amazonie

    Face aux feux de forêt qui ravagent l’Amazonie ces dernières semaines, le pape François, les évêques d’Amérique latine et l’ensemble des autorités ecclésiales se mobilisent et appellent à agir Déclarations En vidéos Sur les réseaux sociaux #Amazonie "Tous nous pouvons collaborer comme instrument de Dieu à la sauvegarde de la création, chacun selon sa culture, […]

  • Guyane

    Le Synode sur l’Amazonie

    Le Pape François a annoncé en octobre 2017 l’ouverture d’un Synode des évêques sur l’Amazonie. Cette Assemblée spéciale se tiendra du 6 au 27 octobre 2019 à Rome sur le thème suivant : « Amazonie : de nouveaux chemins pour l’Église et pour une écologie intégrale ». En vidéos L’Instrumentum Laboris Sur les réseaux sociaux A la veille […]

Sur les réseaux sociaux