Les Dominicaines inquiètes pour les Chrétiens d’Irak

Présentes en Irak depuis 1873, les Dominicaines de la Présentation publient une déclaration solennelle sur la situation des Chrétiens dans ce pays. Le texte dénonce les « violations de droits fondamentaux » et exhorte à rechercher « la paix pour tous ».

Venues d’Asie, d’Afrique, d’Amérique et du Moyen Orient – notamment d’Irak – une soixantaine de sœurs de charité dominicaines de la Présentation de la Sainte Vierge sont réunies en Chapitre général à Tours, depuis le 13 juillet 2014.

Dans une « Déclaration solennelle », le 22 juillet 2014, le Chapitre relaie la prise de parole de Ban Ki-Moon, Secrétaire Général des Nations Unies, afin que « chacun puisse vivre en sécurité sur sa terre, dans le respect de sa foi et de son identité ».

Sur le même thème

  • La Syrie, vers un travail de réconciliation et de paix

    En mars 2011 éclataient des mouvements de protestations populaires en Syrie. Après dix ans de guerre, des millions de réfugié(e)s et environ 400 000 morts, la situation reste difficile pour ses habitants.

  • Visite à la communauté de Qaraqosh

    Visite du Pape François à la communauté de Qaraqosh à l’église de L’immaculée conception le dimanche 7 mars 2021.

  • La visite du pape en Irak : ce qu’il faut retenir

    Après quatre jours de voyage apostolique, le pape François a achevé sa visite historique en Irak lundi 8 mars 2021. Quels enseignements pouvons-nous tirer ? Le Pape qui s’était annoncé comme « un pèlerin de paix » a souhaité délivrer un message de paix et fraternité auprès de la population irakienne, meurtrie par des décennies de guerre et de souffrance.

  • Le Cardinal Louis Raphaël Sako, l’homme derrière les préparatifs du voyage

    L’Irak a officiellement invité le pape François du vendredi 5 au dimanche 8 mars 2021. À 72 ans, le Patriarche chaldéen SB Louis Raphaël Ier Sako, ardent défenseur du travail de réconciliation et d’unité nationale en Irak a pleinement participé à l’organisation du voyage apostolique. Depuis de nombreuses années, il est engagé en faveur du dialogue interreligieux. Portrait de cet érudit polyglotte.