A l’approche de Noël, une lettre des évêques de France pour un « vivre autrement »

Le Noël des vitrines est de plus en plus précoce. Le Noël des pauvres se fait souvent attendre. Réunis à Lourdes en Assemblée Plénière, les évêques de France adressent un vibrant appel aux communautés chrétiennes, à l’approche de Noël. Les pauvretés sont multiples. Certaines ont l’âge de l’humanité. D’autres sont générées par la société moderne. Les évêques ont pris le temps d’analyser ces « nouvelles pauvretés ». Leur message est social et spirituel. Ils encouragent et remercient ceux qui n’ont pas attendu la gravité de la situation pour agir. Ils invitent les croyants à ressourcer leur action dans le Christ. De nombreuses administrations publiques le disent : les catholiques sont nombreux à répondre « présents ».
Cette dimension solidaire de l’Eglise catholique n’est surtout pas, pour elle, un motif d’orgueil. Mais il serait légitime qu’elle soit davantage répercutée dans l’opinion. L’image d’une Eglise « vieille dame empêtrée dans ses discours internes » est injuste.
Les évêques viennent encore d’en témoigner à Lourdes. Les communautés chrétiennes, conscientes de leurs grandes limites, sont vivantes, ferventes et généreuses. En ces jours anniversaires de la chute du Mur de Berlin, et à l’approche du sommet de Copenhague, n’est-il pas urgent de proposer un « Noël autrement » pour un « vivre autrement » ?

Lourdes, le 8 novembre 2009
Père Bernard Podvin
Porte-parole de la Conférence des évêques de France

“La charité du Christ nous presse”

Une déclaration des évêques de France à l’issue de l’Assemblée plenière de novembre 2009
Lire la déclaration

Sur le même thème

  • Solidarité

    La solidarité est une exigence sociale naturelle. C’est le lien qui unit les êtres humains entre eux dans un réseau de relations qui est devenu planétaire. Le lien peut se rompre et des hommes et des femmes se retrouvent démunis, en difficulté, dans la solitude, la maladie, la rupture. Pour répondre à ces besoins, des […]