2015, Année de la vie consacrée

Le Pape François s’est longuement entretenu avec les participants à la 82ème Assemblée générale de l’Union des supérieurs généraux (Rome, 27-28 novembre 2013). Il a annoncé aux 120 Supérieurs d’ordres religieux que 2015 serait réservé à la vie consacrée.
 
Les débats ont porté sur la manière de faire face aux défis du monde religieux en s’inspirant du magistère, de l’exemple et des recommandations du Pape François, qui a décidé de discuter librement pendant trois heures avec ses hôtes et de ne pas leur tenir le traditionnel discours.

Le premier groupe de questions, a précisé le P. Federico Lombardi, a porté sur l’identité et la mission de la vie consacrée. Le Pape a affirmé que si la radicalité est demandée à chaque chrétien, les religieux sont appelés à suivre le Seigneur d’une manière particulière. La vie religieuse étant prophétie, il convient d’aller au loin comme l’a fait le Seigneur.
 

Les religieux ne sont pas de simples renforts dans les diocèses

Interrogé ensuite sur les vocations, il a indiqué que des Eglises jeunes apportent de nouvelles vocations, un phénomène qui oblige à repenser l’inculturation des charismes. L’Eglise doit demander pardon et avoir honte de ses échecs apostoliques dus à des incompréhensions comme dans le cas de Matteo Ricci. Puis il a insisté sur l’importance d’une formation fondée sur le spirituel, l’intellectuel, la communauté et l’élan apostolique. Il faut absolument éviter toutes les formes d’hypocrisie de cléricalisme au profit d’un dialogue ouvert et franc sur tous les aspects de la vie, agir en artisans non en policiers.

Le Pape François remarqua que la vie communautaire a une grande force d’attraction et présuppose l’acceptation des différences et des conflits.Quant aux rapports entre les diocèses et les ordres religieux, le Pape a fait part de son expérience et dit que les évêques doivent comprendre que les religieux ne sont pas de simples renforts, mais qu’ils apportent des charismes particuliers aux diocèses.

Enfin à propos de la frontière de la mission religieuse, il a rappelé que tout repose sur l’usage des charismes. Et que les contextes marginalisés demeurent des priorités d’action, avec toute l’importance de l’assistance culturelle, scolaire et universitaire. Les axes de l’éducation restent la transmission du savoir, des savoirs faire et des valeurs, car ainsi c’est la foi qui est transmise. L’éducateur doit toujours être à la hauteur de ses élèves en s’interrogeant sur la manière de leur annoncer le Christ dans une société en mutation.

Avant de saluer les 120 Supérieurs d’ordres religieux, qu’il a chaleureusement remercié pour ce dont ils témoignent, succès et difficultés, le Pape François a annoncé que 2015 serait réservé à la vie consacrée.

Source : VIS du 29 novembre 2013

Sur le même thème

  • Affiche vocations 2020 - validation-page-001

    Quelle est ma vocation ?

    La vocation, dans le cadre de la foi chrétienne, est un appel unique et personnel de Dieu, inscrit en chaque homme, créé par Dieu.