Messages des papes pour les JMJ

30 juillet 2016 : JMJ à Cracovie. Discours du pape François lors de la veillée de prière au Campus Misericordiae à Brzegi, Wieliczka, Pologne. July 30th, 2016: World Youth Day in Krakow. Pope Francis speech during prayer vigil at Misericordiae Campus in Brzegi, Wieliczka, Poland.

30 juillet 2016 : JMJ à Cracovie. Discours du pape François lors de la veillée de prière au Campus Misericordiae à Brzegi, Wieliczka, Pologne.

 

 

MESSAGE DU PAPE FRANÇOIS
POUR LA XXXVIe JOURNÉE MONDIALE DE LA JEUNESSE

21 novembre 2021

 

« Lève-toi : car je t’établis témoin des choses que tu as vues ! » (cf. Ac 26,16)

 

Chers jeunes !

Je voudrais vous prendre une fois encore par la main afin de poursuivre ensemble le pèlerinage spirituel qui nous conduit vers la Journée Mondiale de la Jeunesse de Lisbonne en 2023.

L’année dernière, peu avant la propagation de la pandémie, j’avais signé le message dont le thème était “Jeune, je te le dis, lève-toi” (cf Lc 7, 14). Dans sa providence, le Seigneur voulait déjà nous préparer pour le défi très dur que nous étions sur le point de vivre.

Dans le monde entier, il a fallu affronter la souffrance de la perte de tant de personnes chères et de l’isolement social. La crise sanitaire a empêché, vous aussi les jeunes – projetés par nature vers l’extérieur –, de sortir pour aller à l’école, à l’université, au travail, de vous rencontrer…  Vous vous êtes retrouvés dans des situations difficiles que vous n’aviez pas l’habitude de gérer. Ceux qui étaient moins préparés et sans soutien se sont sentis désorientés. Dans de nombreux cas des problèmes familiaux sont apparus, ainsi que le chômage, la dépression, la solitude et les dépendances. Sans parler du stress accumulé, des tensions et des explosions de colère, de l’augmentation de la violence.

Mais Dieu merci, ceci n’est pas l’unique face de la médaille. Si l’épreuve nous a montré nos fragilités, elle a aussi fait ressortir nos vertus parmi lesquelles la prédisposition à la solidarité. Partout dans le monde nous avons vu de nombreuses personnes, y compris de nombreux jeunes, lutter pour la vie, semer l’espérance, défendre la liberté et la justice, être artisans de paix et bâtisseurs de ponts.

Quand un jeune tombe, c’est, en un certain sens, l’humanité qui tombe. Mais il est aussi vrai que quand un jeune se relève, c’est comme si le monde entier se relevait. Chers jeunes, quel grand potentiel se trouve entre vos mains ! Quelle force vous portez dans vos cœurs !

Lire la suite du message