Le Cardinal Louis Raphaël Sako, l’homme derrière les préparatifs du voyage

L’Irak a officiellement invité le pape François du vendredi 5 au dimanche 8 mars 2021. À 72 ans, le Patriarche chaldéen SB Louis Raphaël Ier Sako, ardent défenseur du travail de réconciliation et d’unité nationale en Irak a pleinement participé à l’organisation du voyage apostolique. Depuis de nombreuses années, il est engagé en faveur du dialogue interreligieux. Portrait de cet érudit polyglotte.

« Cette visite est un pèlerinage dans notre pays, la terre d’Abraham ; ce n’est pas un voyage touristique ou un voyage de luxe, Sa Sainteté apporte un message de réconfort pour tous en ces temps d’incertitude », a déclaré S.B. Louis Raphaël Sako, patriarche chaldéen le 11 décembre 2020 à tous les Irakiens. Ces derniers mois, il a œuvré à l’organisation du voyage en Irak, prévu du 5 au 8 mars 2021.

Depuis le 1er février 2013, il est le Patriarche de Babylone des Chaldéens. Le patriarcat est situé à Bagdad. Le Cardinal Sako est à la tête de la communauté chrétienne majoritaire en Irak. Les chaldéens représentent la majorité des chrétiens d’Irak. L’Irak comptait 1,5 million de chrétiens avant la chute de Saddam Hussein en 2003 et depuis la communauté s’est étiolé, pour s’établir entre 400.000 et 500.000 personnes environ.

Né le 4 juillet 1948 à Zakho (Irak), il est ordonné prêtre de l’Eglise catholique chaldéenne le 1er juin 1974 à Mossoul (Irak). Élu évêque en octobre 2002 et nommé pour le diocèse de Kirkouk et Suleymanieh en 2003. Il a obtenu un doctorat de l’Université pontificale à Rome en 1983, une maîtrise en jurisprudence islamique en 1984, un doctorat d’histoire à l’Université de la Sorbonne en 1986. Il a reçu de nombreuses récompenses, dont le Prix de la paix 2010 de Pax Christi International qui dit à son propos : « un défenseur de premier plan des minorités menacées et un avocat ardent du processus difficile de démocratisation et de réconciliation en Irak, un promoteur reconnu du dialogue interreligieux comme soubassement de la paix ».

« Je suis heureux d’annoncer que le 29 juin aura lieu un consistoire pour la création de 14 nouveaux cardinaux. Leur provenance exprime l’universalité de l’Église », déclare le pape, en mai 2018. Le pape choisit quatorze nouveaux cardinaux de tous les continents –dont S.B Sako lors d’un consistoire, en juin 2018. Dans la basilique Saint-Pierre, le Cardinal salue : « l’attention spéciale du pape pour les Églises orientales et pour le petit troupeau que constituent les chrétiens du Moyen-Orient, au Pakistan et dans d’autres pays qui traversent une période difficile à cause des guerres et du sectarisme et où il y a encore des martyres ». Et Il avait décrit sa nomination comme « une pensée du pape pour les chrétiens d’Irak ».

Sur le même thème

  • Voyage du Pape en Irak

    Le pape François effectuera son premier voyage apostolique depuis le début de la pandémie de Covid-19. Il se rendra en Irak du 5 au 8 mars 2021. C’est la première fois de l’histoire qu’un souverain pontife se rend dans le pays. Il ira notamment à Bagdad, dans la plaine d’Ur liée à la mémoire d’Abraham, […]

Saint-Siège

Attention, le programme du Saint-Siège ci-dessus mentionne les horaires locaux (+2 heures en Irak).

Message du Conseil Permanent

#PapeEnIrak

Documents épiscopat

Le jumelage Lyon-Mossoul

Catholiques en Irak

Partez à la découverte des Dominicains de Mossoul. Après trois ans passés à Bruxelles en tant que secrétaire général de la Commission des Episcopats de l’Union européenne, le frère Olivier Poquillon est arrivé en Irak en septembre 2019.

Lire sur le site de la Communauté catholique francophone dans le monde