Homélie de la messe pour le 7e anniversaire de la visite à Lampedusa

Homélie de la messe pour le septième anniversaire de la visite à Lampedusa. Le 8 juillet 2013, le pape François se rendait pour son premier voyage apostolique sur l’ile de Lampedusa, porte d’entrée de l’Europe pour de nombreux migrants, en quête d’une vie meilleure.

Chers frères et sœurs,

8 juillet 2013 : Pour son premier voyage, le pape François se rend sur l'île de Lampedusa, porte d'entrée de l'Europe pour de nombreux migrants en quête d'une vie meilleure, souvent au prix de leur vie. Lampedusa, Italie. DIFFUSION PRESSE UNIQUEMENT EDITORIAL USE ONLY. NOT FOR SALE FOR MARKETING OR ADVERTISING CAMPAIGNS. July 8,2013: Pope Francis during his visit to the island of Lampedusa, southern Italy.

Le psaume responsorial d’aujourd’hui nous invite à une recherche constante du visage du Seigneur : « Cherchez le Seigneur et sa puissance, recherchez sans trêve sa face » (Ps 104). Cette recherche constitue une attitude fondamentale de la vie du croyant, qui a compris que la fin ultime de son existence est la rencontre avec Dieu.

La recherche du visage de Dieu est la garantie du succès de notre voyage en ce monde, qui est un exode vers la vraie Terre Promise, la Patrie céleste. Le visage de Dieu est notre but et aussi notre étoile polaire, qui nous permet de ne pas perdre le chemin. Le peuple d’Israël, décrit par le prophète Osée dans la première lecture (cf. 10, 1-3.7-8.12), était à l’époque un peuple égaré, qui avait perdu de vue la Terre Promise et qui errait dans le désert de l’iniquité. La prospérité et l’abondante richesse avaient éloigné du Seigneur le cœur des Israélites et l’avaient rempli de fausseté et d’injustice.

Il s’agit d’un péché dont, nous chrétiens d’aujourd’hui, nous ne sommes pas immunisés. « La culture du bien-être, qui nous amène à penser à nous-même, nous rend insensibles aux cris des autres, nous fait vivre dans des bulles de savon, qui sont belles, mais ne sont rien ; elles sont l’illusion du futile, du provisoire, illusion qui porte à l’indifférence envers les autres, et même à la mondialisation de l’indifférence » (Homélie à Lampedusa, 8 juillet 2013).

L’appel d’Osée nous rejoint aujourd’hui comme une invitation renouvelée à la conversion, à tourner nos regards vers le Seigneur pour apercevoir sa face. Le prophète dit : « Faites des semailles de justice, récoltez une moisson de fidélité, défrichez vos terres en friche. Il est temps de chercher le Seigneur, jusqu’à ce qu’il vienne répandre sur vous une pluie de justice » (10, 12). La recherche du visage de Dieu est motivée par un désir de rencontre personnelle avec le Seigneur, avec son immense amour et sa puissance salvifique. Les douze Apôtres, dont nous parle l’Évangile de ce jour (cf. Mt 10 1-7), ont eu la grâce de le rencontrer physiquement en Jésus Christ, Fils de Dieu incarné. Il les a appelés par leur nom, un à un, en les regardant dans les yeux ; et eux, ils ont fixé son visage, ils ont écouté sa voix, ils ont vu ses prodiges. La rencontre personnelle avec le Seigneur, temps de grâce et de salut, comporte la mission : « Sur votre route,– les exhorte Jésus – proclamez que le royaume des Cieux est tout proche » (v.7).

Cette rencontre personnelle avec Jésus Christ est aussi possible pour nous, disciples du troisième millénaire. Dans notre recherche du visage du Seigneur, nous pouvons le reconnaître dans le visage des pauvres, des malades, des abandonnés et des étrangers que Dieu met sur notre chemin. Et cette rencontre devient aussi pour nous un temps de grâce et de salut, en nous investissant de la même mission confiée aux Apôtres.

Aujourd’hui, c’est le septième anniversaire de ma visite à Lampedusa. A la lumière de la Parole de Dieu, je voudrais répéter ce que je disais aux participants à la rencontre  » Libérés de la peur  » en février de l’année dernière : « La rencontre avec l’autre est aussi une rencontre avec le Christ. Il l’a dit Lui-même. C’est Lui qui frappe à notre porte affamé, assoiffé, étranger, nu, malade et prisonnier, en demandant qu’on le rencontre et qu’on l’assiste. Et si nous avions encore quelque doute, voici sa parole claire: « En vérité je vous le dis, dans la mesure où vous l’avez fait à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous l’avez fait » (Mt 25, 40) ».

« Chaque fois que vous l’avez fait… », de bien ou de mal ! Cet avertissement est aujourd’hui d’une brûlante actualité. Nous devrions tous l’utiliser comme un point fondamental de notre examen de conscience quotidien. Je pense à la Libye, aux camps de détentions, aux abus et aux violences dont sont victimes les migrants, aux voyages d’espérance, aux sauvetages et aux refoulements. « Chaque fois que vous l’avez fait … c’est à moi que vous l’avez fait ». Que la Vierge Marie, Solacium migrantium (Réconfort des migrants), nous aide à découvrir le visage de son Fils dans tous les frères et sœurs contraints à fuir leur terre à cause de tant d’injustices dont notre monde est encore affligé.

Sur le même thème

  • lampedusa_jaeger

    Lampedusa, une « catéchèse » pour l’Europe

    A l’invitation du cardinal Montenegro, archevêque d’Agrigente (Italie), le P. Caetano, Directeur de la Pastorale des Migrants en France, s’est rendu sur l’île de Lampedusa, avec Mgr Jaeger, évêque d’Arras – territoire sur lequel est installée la Jungle de Calais. A l’issue de cette visite, les évêques délivrent un message commun. Qui faisait partie de […]

  • Lampedusa, premier voyage de François

    A Lampedusa, François demande pardon pour l’indifférence envers les migrants

    Le Pape François s’est rendu sur l’île italienne de Lampedusa, au large de la Sicile, porte d’entrée en Europe de migrants africains. Pour son premier voyage depuis son élection, il a souhaité rencontrer des migrants, prier pour ceux morts en mer mais aussi « réveiller les consciences ».

  • Messages du Saint-Père

     

  • Migrants à Calais

    Migrants

    La mobilité humaine n’est pas un phénomène nouveau et l’Église manifeste depuis longtemps un grand intérêt pour les migrants, se préoccupant de leur sort, au travers notamment d’un accompagnement pastoral adapté. Le phénomène migratoire est indéniablement une réalité complexe, difficile à gérer, mais nous aurions tort d’oublier que celui-ci, avec la grâce de Dieu, est l’Avent « d’un nouveau ciel […]

Vatican News

On confond souvent les termes “Rome”, “Vatican”, “Cité du Vatican”, “Saint-Siège”, “Siège apostolique”, “Curie romaine”.

Essayons d’y voir plus clair, même si l’on sait bien que tous concernent le Pape et de ses collaborateurs...

Pour en savoir plus:

Rome

Le Vatican

La Cité du Vatican

Le Saint-Siège ou Siège apostolique

La Curie romaine