Lettre du Pape au Cardinal Leonardo Sandri

Lettre du Pape au Cardinal Leonardo Sandri, Cardinal de la sainte Église romaine et Préfet de la Congrégation pour les Eglise Orientales rédigée le 26 février 2019 à l’occasion du 8e Centenaire de la rencontre de Saint François d’Assise et du sultan Malik al-Kâmil.

A notre Vénérable Frère, Leonardo Sandri, Cardinal de la sainte Eglise romaine et Préfet de la Congrégation pour les Eglise Orientales.

25 novembre 2013 : Le pape François salue le card. Leonardo SANDRI lors de sa rencontre avec la communauté greco-catholique ukrainienne, dans la basilique vaticanne. Vatican, Rome, Italie. November 25, 2013: Pope Francis greets Card. Leonardo SANDRI as he meets the faithful of the Ukrainian community in the Vatican Basilica. Rome, Italy.

Heureux cet homme de paix, Saint François d’Assise, qui enseignait à ses compagnons à aller au-devant de tous par cette salutation « Que le Seigneur te donne la paix » (Saint François, Testamentum, 23), avait bien compris dans son cœur que toutes choses créées provenaient d’un unique Créateur, qui est un unique Bien, et que tous les hommes avaient en Lui un unique Père commun. A cause de cela, il désirait d’un ineffable amour que, dans un esprit joyeux et ardent, soit apportée partout et à tout homme la connaissance du Dieu tout-puissant et miséricordieux, qui « veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la pleine connaissance de la vérité » (1 Tm 2,3-4).

Pour cette raison, il prescrivit ceci dans sa Règle : de tous les frères qui voudraient, par une inspiration divine, aller parmi les Sarrasins et autres infidèles, ceux qui sont aptes devront être envoyés. Mais lui-même s’exposa aussi avec opiniâtreté à de multiples dangers pour pouvoir être en présence du Sultan de Babylone. Ayant donc pris pour compagnon le frère que l’on appelait « Illuminé », ils furent bientôt conduits au Sultan par les Sarrasins, en vertu d’une disposition de la divine Providence. Et François, serviteur du Christ, répondit d’un cœur intrépide au Sultan qu’il avait été mené non par un homme, mais par le Dieu très-haut, pour lui montrer, à lui et à son peuple, la voie du salut, et leur annoncer l’Évangile de vérité. Le Sultan écoutait volontiers François, saisi par l’admirable ardeur d’esprit et la bravoure de cet homme de Dieu (cf. Saint Bonaventure, Legenda Major [Vie de saint François d’Assise], 7-8).

Comme le Vénérable Frère Bruno Musarò, archevêque titulaire d’Abaris, nonce apostolique en Égypte, Nous a informés de la commémoration solennelle des 800 ans de la merveilleuse rencontre de saint François d’Assise avec Al-Malik Al-Kamil, et qu’il Nous a également demandé de lui envoyer là-bas un Cardinal pour donner plus d’importance à cet heureux anniversaire, Nous louons et approuvons entièrement son projet. C’est pourquoi Nous nous tournons vers toi avec plaisir et confiance, Vénérable Frère qui a soin de diriger la Congrégation pour les Eglises Orientales. Pour cette raison Nous te nommons par cette lettre-ci Notre envoyé extraordinaire. Du 1er au 3 mars tu tiendras Notre place selon les règles, tu présideras les célébrations liturgiques en Notre nom, et tu transmettras à tous Notre fraternelle salutation, tant aux chrétiens qu’aux musulmans.

Tandis que nous désirons vivement que personne n’en vienne à la force ou à la violence, surtout sous un prétexte religieux, mais bien plutôt que soient communiqués aux hommes la Paix et le Bien et que se réalise cette parole du prophète « Une nation ne lèvera pas l’épée contre une autre, et ils ne se livreront plus aux combats » (Is 2,4), Nous louons d’autant plus toutes les entreprises de dialogue, de réconciliation et de coopération que les hommes mènent en vue d’une communion fraternelle. Nous entourons donc de Notre affection ceux qui ont préparé de tout leur cœur l’heureux 800ème anniversaire de cette remarquable rencontre, à savoir les responsables civils et religieux, les membres de l’Ordre des Frères Mineurs de la Province de la Sainte Famille en Egypte et de la Custodie de Terre Sainte, les Sœurs de la Congrégation des Franciscaines du Cœur Immaculé de Marie, sans oublier les autorités et les étudiants de l’Académie Islamique Al Azhar in Nasr City du Caire.

Ainsi, Nous confions ta fonction de légat, Vénérable Frère, aux prières de la Sainte Famille et de saint François, et Nous donnons largement et abondamment Notre Bénédiction Apostolique comme signe de Notre amitié et témoignage de la grâce divine à ceux qui viennent d’être cités, aux autres participants de ce mémorable événement, et à tous les défenseurs de la paix et du dialogue entre les religions.

Du Vatican, le 26 février 2019, en la sixième année de Notre Pontificat.

François

Sur le même thème

Vatican News

On confond souvent les termes “Rome”, “Vatican”, “Cité du Vatican”, “Saint-Siège”, “Siège apostolique”, “Curie romaine”.

Essayons d’y voir plus clair, même si l’on sait bien que tous concernent le Pape et de ses collaborateurs...

Pour en savoir plus:

Rome

Le Vatican

La Cité du Vatican

Le Saint-Siège ou Siège apostolique

La Curie romaine