Confinement : une prière de la pastorale des familles

Famille

Dans ce temps de confinement, Seigneur, nous te prions pour :

toutes les familles,

les célibataires, séparés ou divorcés, couples actifs ou retraités, veufs ou veuves, jeunes couples avec ou sans enfant, famille en espérance d’enfant, familles nombreuses, familles monoparentales, familles recomposées, familles dispersées, familles en deuil …

Dans ce temps de confinement, Seigneur, nous te prions pour :

Ceux qui sont seuls et qui attendent tout au long de la journée un appel, un message, les personnes détenues privées de parloir,

Ceux qui sont mal logés, sans domicile fixe, à la rue, en rupture avec leur famille,

Ceux qui se préparent au mariage ou à un autre sacrement, dont la célébration est provisoirement reportée,

Ceux qui ont de jeunes enfants, qu’il faut guider au fil des heures dans les apprentissages scolaires ou les temps de détente,

Ceux qui ont des adolescents, parfois provoquants ou désemparés, qui éprouvent régulièrement la qualité des relations familiales,

Ceux qui vivent dans un logement exigu, nécessitant continuellement d’arbitrer l’espace et le son,

Ceux qui craignent pour leur proche exposé aux risques de l’épidémie,

Ceux qui sont inquiets pour leurs revenus,

Ceux qui peuvent être exposés à la violence familiale ou conjugale,

Ceux qui ont des proches âgés, hospitalisés, en prison, ou tout simplement éloignés et qui souffrent de ne pas pouvoir visiter,

Ceux qui sont frappés par le deuil et qui ne peuvent partager tout ce qu’ils ressentent et accompagner leur défunt.

 

Dans ce temps de confinement, nous te demandons, Seigneur, d’intercéder pour nos familles :

Aide-nous à ralentir pour retrouver la joie de la vie en famille.

Garde notre cœur largement ouvert pour faire preuve de solidarité sociale et familiale.

Aide-nous à prendre le temps de prier, seul ou en famille, pour nous recentrer sur l’essentiel et puiser dans nos ressources intérieures.

Que nos familles deviennent des lieux de consolation et d’encouragement.

Dieu notre Père, que souffle ton Esprit, pour apaiser, fortifier, ceux qui, dans nos familles, en ont le plus besoin.

 

Une prière de la pastorale des familles de Créteil