L’archevêque de Marseille demande la réouverture des lieux de culte dès le 16 mai

Bannière haute de page revue de presse

Monseigneur Jean-Marc Aveline demande à l’État d’autoriser notamment les catholiques à pratiquer leur culte et à donner les sacrements dès le premier week-end suivant le déconfinement.

Dans un long texte qu’il s’apprête à rendre public et que nous avons pu consulter, Monseigneur Jean-Marc Aveline demande à l’État d’autoriser notamment les catholiques à pratiquer leur culte et à donner les sacrements dès le premier week-end suivant le déconfinement, le samedi 16 et le dimanche 17 mai. « Le déconfinement ne peut pas seulement être guidé par des impératifs d’ordre économique et sanitaire« , estime l’archevêque de Marseille qui a longuement mûri ce texte hier soir après l’intervention d’Édouard Philippe.

Il rappelle que l’Église catholique avait proposé au gouvernement la semaine dernière un plan progressif de déconfinement, à partir de cette date, mais que « le Premier ministre invite à attendre plus longtemps. » Dans un argumentaire très détaillé, Mgr Aveline souligne que vivre sa foi n’est pas qu’une « affaire privée« , que la foi est « d’essence communautaire et a besoin de célébrations et donc de rassemblements. » Il insiste sur la possibilité de l’application stricte des mesures sanitaires dans les églises, d’ailleurs déjà mises en place pour partie avant le 16 mars : espacement des fidèles, suppression des bénitiers, communion sans contact…

Contacts presse :

M.Vincent Neymon
Secrétaire général adjoint
Directeur de la communication
Porte-parole

P. Hugues de Woillemont
Secrétaire général
Porte-parole

Mlle Constance Pluviaud
Chargée des relations avec les médias

Tél: 07 62 08 00 59
communication@cef.fr

Conférence des évêques de France
58 av. de Breteuil
75007 Paris
Contact média Accréditations auprès de la CEF