Réseau Eglises ouvertes : Rendre les églises visibles et accueillantes

Apparu en 2015 dans le diocèse d’Arras, le réseau « Églises ouvertes Nord de France » regroupe à ce jour quarante-quatre églises au nord de Paris. Édifices dans lesquels de nombreuses actions sont menées tout au long de l’année.

Eglise d'Arras 1 - 6 janvier 2017 - Récollement églises 1Le réseau Églises ouvertes, créé en Belgique, rassemble des édifices religieux ouverts et accueillants. Aujourd’hui, le réseau compte plus de 400 édifices répartis dans le nord et l’est de la France (et plus récemment en Bourgogne), le Luxembourg et la Belgique. Dans le diocèse d’Arras, 44 églises font partie du réseau Églises ouvertes Nord de France (http://eglisesouvertes.eu) créé en 2015. Celui-ci fonctionne en partenariat avec la Commission d’art sacré du diocèse (CDAS) d’Arras. Il entend rendre les églises visibles et accueillantes, et en faire des lieux vivants.

Églises ouvertes met en œuvre des actions proposées par la CDAS et s’inscrit également dans les actions de la Pastorale du tourisme et des loisirs. Sur un autre plan, l’association contribue à la mise en valeur du patrimoine religieux du Pas-de-Calais. Dans ce domaine, Églises ouvertes travaille en partenariat avec les chargés de mission patrimoine des pays, la Mission patrimoine du conseil départemental et le conservateur des antiquités et objets d’art (CDAOA). Églises ouvertes dispose d’un site internet transfrontalier et propose des moyens de médiation (bannière, plaque, cartes touristiques diffusées à 100 000 exemplaires…) communs à la Belgique et au Luxembourg.

Recensement des biens des églises

Depuis l’été 2015, l’association, en partenariat avec la CDAS et le CDAOA, propose aux églises du diocèse d’Arras de son réseau de répertorier l’ensemble de leurs biens. Désignation de l’objet, propriétaire, emplacement dans l’église, matériaux, dimensions, datation… Le tout accompagné d’une photographie. C’est un véritable travail de fourmi qui est réalisé à chaque fois par les équipes chargées de ces recensements (ou récolements) de biens. A ce jour, une dizaine d’églises du Pas-de-Calais en ont bénéficié.

Eglise d'Arras 1 - 6 janvier 2017 - Récollement églises 2Afin de répondre en partie à l’inquiétude généralement exprimée par ces églises, celle d’éventuelles disparitions d’objets, l’association EONDF a mis en place le recensement des objets et mobiliers liturgiques et non liturgiques, des luminaires, des peintures, des monuments funéraires, etc. « On protège ce que l’on connaît !, appuie Michel Tillie, membre de la commission d’art sacré du diocèse d’Arras et président d’EONDF. Il est donc important de posséder un recensement complet des objets des églises adhérentes, même si l’expérience montre que les vols des objets les plus précieux se font majoritairement dans les édifices fermés. »

« Le recensement permet d’alerter sur l’état de conservation des objets dans les églises, précisent les membres de l’association. Si un objet est très endommagé, nous envoyons une fiche d’alerte à la Direction régionale des affaires culturelles. »

Le récolement peut également être l’occasion de faire de jolies découvertes, comme ce calice du XVIIème siècle, répertorié dans une église de la reconstruction (XXème siècle), et dont la provenance reste toujours inconnue…

Les objectifs du Réseau Églises ouvertes

Eglises ouvertes octobre 2018L’ouverture des édifices religieux est un enjeu important au niveau touristique, mais également pour la sauvegarde et la transmission du patrimoine religieux aux jeunes générations. Le projet Églises ouvertes propose aux collectivités locales de s’appuyer sur un réseau afin de les aider à garder ces lieux ouverts au public. La mise en réseau permet une communication générale et une visibilité plus large de l’échelle régionale à internationale.

Voici ses objectifs :

  • Répondre aux souhaits du pape et du synode : une église doit être accessible à tous, une église fermée est une église condamnée à terme ; l’ouvrir c’est assurer sa pérennité.
  • Mettre en valeur le patrimoine religieux et le rendre accessible à la population locale et aux visiteurs.
  • Former et accompagner les accueillants.
  • Créer les outils de découverte et d’interprétation du patrimoine religieux.
  • Diffuser et promouvoir les activités d’animation du patrimoine religieux (visites, concerts, conférences et activités religieuses).

Sur le même thème

  • Mgr Jaeger

    Mgr Jaeger, évêque d’Arras : « notre département a pris conscience de ses atouts ! »

    Monseigneur Jean-Paul Jaeger est évêque d’Arras, Boulogne et Saint-Omer depuis vingt ans. L’occasion de revenir avec lui sur ces deux décennies passées à la tête de ce diocèse de près d’un million et demi d’habitants qui s’étend sur l’ensemble du département du Pas-de-Calais.

  • Une plume au-dessus de la mitraille- Audrey Cassan et Jean Capelain5

    Dans les coulisses de la création de la BD « Une plume au-dessus de la mitraille »

    Audrey Cassan, l’archiviste diocésain, et Jean Capelain, le graphiste diocésain, ont travaillé pendant trois années sur la bande-dessinée Une plume au-dessus de la mitraille, issue des témoignages de prêtres du diocèse d’Arras qui ont vécu la Grande Guerre. Un ouvrage publié dans le cadre de Faites la paix.

  • Jeunes hospitaliers de Lourdes

    Jeunes hospitaliers : « Nous formons une grande famille »

    Très vite après les apparitions de la Vierge Marie à Bernadette en 1858, Lourdes est devenu un lieu de pèlerinage, aujourd’hui fréquenté par des millions de personnes. Chaque année, des milliers de personnes participent aux voyages proposés en juin et en août par le diocèse d’Arras. Parmi eux se trouvent des personnes âgées ou handicapées […]

  • Abbaye de Wisques

    Les bénédictines de Wisques, insérées au cœur de la vie diocésaine

    A quelques kilomètres de Saint-Omer, dans la campagne audomaroise, les moniales de Wisques vivent selon la règle de Saint Benoît, écrite au VI° siècle. Rencontre avec ces religieuses qui ont récemment élu leur nouvelle mère abbesse.

  • Père Bruno Dubreucq9

    Bruno Dubreucq, un curé de campagne « au service »

    Bruno Dubreucq est un curé de campagne « au service » de l’Église. Depuis 2015, ce prêtre de 65 ans est à la tête d’un ensemble paroissial rural, dans l’ouest du diocèse d’Arras. Ordonné prêtre en 1980, à l’âge de 26 ans, l’abbé Bruno Dubreucq a effectué l’essentiel de ses ministères en milieu rural. Quoi de plus […]

  • Dimanche 22 avril 2018 - Chaine humaine Vimy - Photos diocèse de Lille67

    La paix en fête dans le diocèse d’Arras

    Dans le cadre des commémorations liées au centenaire de la Première Guerre mondiale, l’association Centenaire pour la paix organisait un grand rassemblement international pour la paix du 19 au 22 avril 2018 à Arras, Lille et dans différents lieux de mémoire de l’Artois.