Vivre une aventure humaine et spirituelle avec la Pastorale des jeunes

Focale diocèse Bayeux Lisieux

Depuis l’arrivée de Monseigneur Jean-Claude Boulanger dans le diocèse de Bayeux-Lisieux, les jeunes sont l’une de ses préoccupations. Depuis cinq ans, c’est toute une équipe qui est à l’œuvre pour proposer aux jeunes de vivre une aventure humaine et spirituelle dans un local rénové. Pascale Clerval est responsable « jeunes et vocations » depuis 2013 avec Clémence Allix et Stéphanie Hermay. Chaque année de nouveaux objectifs : en 2018-2019, un effort sera fait pour accompagner les jeunes dans leurs choix vocationnels avec des propositions selon les âges.

DSC_0551« Il y a cinq ans, l’évêque m’a demandé d’analyser le besoin des jeunes en les écoutant, mais aussi leurs parents et leurs animateurs scolaires et paroissiaux et j’ai tout de suite accepté cette mission passionnante », se souvient encore Pascale Clerval, responsable du service pastoral jeunes et vocations. C’est ainsi que peu à peu, avec l’aide des prêtres des paroisses, des animateurs et communautés implantées dans le diocèse est né « un calendrier annuel » avec plusieurs portes d’entrée.

« Il s’agit de répondre aux besoins « d’être ensemble » des jeunes, de se retrouver dans un lieu fraternel, le temps d’une journée, d’un week-end ou d’une semaine », explique-t-elle. Autant de lieux où il est possible de vivre et célébrer sa foi, de prendre le temps de l’intériorité et de recevoir des enseignements qu’ils partagent en petits groupes, équipes ou fraternités. « En accompagnant les jeunes, on se rend compte que parfois leurs vies ne sont pas si unifiées. Ils ont du mal à être eux-mêmes, il faut souvent « jouer un rôle » ; beaucoup disent que c’est difficile à vivre. Ils disent combien c’est libérant d’être soi-même, de se dire chrétien sans risque d’être jugé. »

La seconde porte d’entrée est celle de l’initiation chrétienne des adolescents par un accompagnement au sacrement de la confirmation : « le projet Rome-Assise » et, depuis trois ans maintenant, une journée pour les jeunes qui demandent le baptême et la première communion après 11 ans. « Ces projets permettent de travailler avec les paroisses et les établissements scolaires, de proposer aux adultes des temps d’échanges, de faire des recherches de parcours adaptés aux situations, de retravailler ensemble des fondamentaux sur tel ou tel sacrement de l’initiation chrétienne. »

2017.10.26 Rome-Assise (82)Le diocèse de Bayeux-Lisieux s’apprête à confirmer 360 jeunes en 2018. Depuis cinq ans, à la Toussaint, le diocèse organise un pèlerinage à Rome et à Assise pour les jeunes. « C’est un beau moment qui suscite de beaux témoignages. Ça leur donne un élan. » Une dynamique possible grâce à l’appui de l’évêque, Monseigneur Boulanger qui a pris très tôt conscience que l’avenir des jeunes se prépare dès maintenant. Il a été successivement responsable des jeunes de l’enseignement public de 1973 à 1979, à la tête de mouvements de jeunes et d’adultes (MRJC, CMR, AEP) de 1979 à 1987 et responsable des pèlerinages des jeunes à Lourdes de 1981 à 2000.

De l’approche à l’accroche, puis de l’accompagnement à l’autonomie

Depuis deux ans, le service diocésain s’est ouvert à d’autres réalités avec l’arrivée de Jean-Baptiste, éducateur. Un patronage dans un quartier du sud de Caen, une « Frat’Jeunes » en centre-ville pour les lycéens et un foyer pour étudiants qui vivent une vie communautaire. « Les jeunes sont très sensibles à la solidarité et aux services, c’est ainsi que cette année 60 lycéens sont allés travailler dans une paroisse à la Grâce-de-Dieu pour peindre, poncer, défricher une église. D’autres, après plusieurs semaines de préparation, ont offert un déjeuner à des personnes défavorisées. » Ces actions vont se multiplier, elles permettent aux jeunes de se décentrer d’eux-mêmes et de s’ouvrir positivement à des réalités difficiles sans détourner le regard.

L’équipe estime toucher jusqu’à 1000 diocésains par an. « Nous essayons d’accrocher les jeunes lors de leur profession de foi, relate Pascale Clerval. Un jeune qui n’appartient pas à un mouvement doit connaître les lieux où il peut venir de temps en temps. Que cela soit un repère durant son adolescence, un lieu « source ». Nous vivons l’évangélisation des jeunes comme un processus, un temps après l’autre, une année après l’autre avec une progression certaine dans les propositions et les exigences. » Première accroche : sillonner le diocèse pour aller à la rencontre des sixièmes dans l’enseignement catholique et lors des retraites de profession de foi.

Autres temps forts organisés dans l’année : un concert lors de la rentrée scolaire avec un groupe différent chaque année (Glorious est programmé pour l’automne 2018), un grand week-end jeunes pour les collégiens et les lycéens en janvier, des propositions plus longues aux vacances de printemps et adaptés à chaque âge. « Quel émerveillement de voir combien les jeunes entrent avec tant de facilité dans la prière, un instant, ils sont sur scène et vibrent au rythme d’une belle musique et de chants qui ont du sens. L’instant suivant, ils sont assis et écoutent un témoignage, puis prient et se recueillent profondément. Dieu entend ce silence et dépose dans les cœurs joie et paix. »

Aller plus loin dans la formation à partir de 17 ans

IMG_7431Dernière porte d’entrée : le service accompagne également les jeunes candidats au BAFA-BAFD. « Nous avons tissé un partenariat avec l’AFOCAL (Association pour la formation des cadres de l’animation et des loisirs, création de Mgr Lustiger, archevêque de Paris NDLR) qui organise nos stages. Nous accompagnons les jeunes dans chaque étape, humainement et financièrement. » Si un jeune signe la charte, le service finance les deux tiers de la formation. Il vient alors comme animateur à la pastorale des jeunes à Lourdes et pendant d’autres temps dans l’année. A Lourdes, nous partons chaque année avec environ 300 jeunes et 70 à 80 animateurs dont beaucoup ont moins de 30 ans et sont maintenant des « anciens » du Pélé Jeunes.

La visibilité des vocations particulières

« La pastorale des jeunes n’a pas de sens sans une pastorale vocationnelle », souligne Pascale Clerval. Il se trouve cette année que douze hommes et femmes seront consacrés au service du Seigneur en moins de quatre mois : en tant que prêtres, diacres en vue du sacerdoce ou religieuses : deux prêtres diocésains, un à la Communauté Saint-Martin, deux prêtres et deux diacres chez les frères Prémontrés de l’abbaye de Juaye-Mondaye, trois sœurs au monastère de la Visitation de Caen, une religieuse chez les Sœurs Oblates de Sainte-Thérèse à Caen et une carmélite à Saint-Sever dans le sud-ouest du diocèse. Nous vivons cela comme une grâce et nous veillons à le rendre visible auprès des jeunes. »

D’ailleurs, la pastorale des jeunes s’inscrit pleinement dans le Synode sur la jeunesse, la foi et le discernement vocationnel qui aura lieu à Rome en octobre 2018 puisque le diocèse organise le 27 mai, une journée à Douvres-la-Délivrande intitulée : « Tous en marche pour les vocations à l’occasion du synode. »

Sur le même thème

  • Yves Lebaudy, diacre Bocage Virois

    « Le diacre s’insère là où il vit et travaille »

    Depuis novembre 2017, Yves Lebaudy est diacre permanent dans le diocèse de Bayeux-Lisieux. À 59 ans, cet agriculteur de La Graverie (Bocage Virois) a reçu une lettre de mission de Monseigneur Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux : il gère le pôle rural du diocèse. Il nous livre sa vision du diaconat et les réalités du monde agricole.

  • logo_cef_rvb_horizontal

    L’historique du diocèse de Bayeux-Lisieux

    Présentation historique du diocèse de Bayeux-Lisieux au travers des siècles de l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui.

  • La basilique de Lisieux

    La basilique de Lisieux, un haut-lieu spirituel

    Avec 780 000 visiteurs en 2017, la basilique de Lisieux demeure une étape incontournable du tourisme religieux. Elle est le deuxième lieu de pèlerinage en France après Lourdes. Rencontre avec Emmanuel Houis, secrétaire général du sanctuaire de Lisieux.

  • Père Philippe Cenier

    Le diocèse de Bayeux-Lisieux sous le signe de la fraternité

    Monseigneur Jean-Claude Boulanger, évêque de Bayeux-Lisieux a créé en 2016 dans le diocèse dix pôles missionnaires. Leur vocation : susciter la fraternité et la coopération entre les paroisses. Rencontre avec le Père Philippe Cenier, curé des paroisses Saint-Jean du Bocage et Sainte-Croix du Bocage à Vire et coordinateur du pôle missionnaire virois.

  • Louis et Zélie Martin

    À Lisieux, une chapelle érigée pour les époux Martin

    Le Père Olivier Ruffray est recteur du sanctuaire de Lisieux. Canonisés en 2015, les époux Martin (Louis et Zélie), parents de Sainte Thérèse de Lisieux, ont désormais une place incontournable pour le sanctuaire de Lisieux et dans le cœur de pèlerins. Diverses propositions existent désormais autour de la figure de ces saints comme la construction d’une chapelle au sein de la basilique, des conférences ou des week-end fiancés…

  • IMG_20180316_113257 (002)

    Le Temps d’un toit, tremplin vers un nouveau départ

    L’association « Le temps d’un toit » accueille depuis novembre 2013 sur l’agglomération caennaise les personnes migrantes. L’objectif : trouver des logements disponibles et servir de tremplin aux familles qui démarrent une nouvelle vie Accueillir et accompagner. Reportage auprès des membres de l’association qui viennent en aide aux migrants.

  • Monseigneur Jean-Claude Boulanger

    « J’essaie de découvrir humblement les réalités du diocèse »

    Monseigneur Jean-Claude Boulanger est évêque de Bayeux-Lisieux depuis 2010. L’occasion de faire le point sur ses actions à travers son bilan et ses projets futurs. Interview.

  • Pentecôte (2)

    La confirmation

    Par le sacrement de la confirmation, le lien des baptisés avec l’Eglise est rendu plus parfait, ils sont marqués du sceau de l’Esprit Saint, enrichis d’une force spéciale de l’Esprit Saint.

  • bapteme enfant

    Le baptême

    Le Christ a proposé le baptême à tous pour que tous aient la Vie en Dieu. Il l’a confié à son Eglise, en même temps que l’Evangile, lorsqu’il a dit à ses apôtres : « Allez de toutes les nations faites des disciples, baptisez-les au nom du Père, et du Fils, et du Saint-Esprit » (Mt 28, 19-20). […]