Richard Lavigne, la prison chemin d’humanité et de foi

S’engager dans l’Église ! Pourquoi pas, mais « aux frontières ». C’est ce qu’avait déclaré Richard Lavigne lors d’un dîner avec un ami prêtre en évoquant sa future vie de retraité.

Richard LavigneDeux ans plus tard, revenu sur Périgueux, l’ancien homme de presse (directeur de La Dordogne Libre puis de Centre Presse et président de la Commission de la Carte), s’est vu proposer au pied levé, en 2012, la responsabilité de l’aumônerie de la maison d’arrêt de Périgueux et du centre de détention de Neuvic (à 30 km). Car avec le Centre de Détention de Mauzac -dont un ancien médecin, est aumônier- le département de la Dordogne compte trois établissements pénitentiaires.

« Je n’avais jamais poussé la porte d’une prison, j’ai accepté sans savoir », raconte Richard Lavigne. Sept ans plus tard, ce laïc de 67 ans y consacre quatre demi-journées par semaine, sans compter la messe tous les 15 jours (le matin à Neuvic, l’après-midi à Périgueux). « C’est très prenant », mais Richard, engagé au sein des fraternités laïques dominicaines, n’hésite pas à citer le dominicain Jean-Joseph Lataste[1] qui, de retour d’une retraite auprès des détenues de la prison de Cadillac (Gironde) s’exclamait : « J’ai vu des merveilles ! ». Richard s’en explique : « J’assiste à des merveilles de solidarité et de beaux chemins d’humanité et de foi. Cette année pour Pâques nous allons ainsi vivre deux baptêmes et une entrée en catéchuménat. Avec tous ces détenus, ceux qui croient au ciel et la majorité qui n’y croit pas ou ne sait pas toujours à quelle Église ils appartiennent, je vis de très belles rencontres ».

Dans la liste des « merveilles », Richard tient à ajouter la dimension œcuménique (les partages avec l’aumônerie protestante pendant la Semaine Sainte) et interreligieuse (avec l’aumônerie musulmane et même avec les Témoins de Jéhovah) ainsi que le partenariat avec l’État à travers les relations avec l’administration pénitentiaire. La prison en tant qu’« école magnifique de la laïcité ».

S’il se réjouit que Mgr Mousset soit « extrêmement attentif à cette réalité » autant par sa participation à des célébrations que dans ses homélies, Richard avoue qu’« il lui arrive de rêver que tous les prêtres, les diacres viennent au moins une fois célébrer en prison » et aussi que les communautés chrétiennes, dont ils sont les ambassadeurs, soient plus attentives à l’accompagnement et à la sortie. Avec 1200 détenus, « soit le double par an compte-tenu du turn-over », la pastorale des prisons manque cruellement d’aumôniers et d’équipes associées. Ces équipes qui « rencontrent, consolent, relèvent, écoutent surtout ». Dans ce diocèse où St Vincent de Paul, aumônier des galériens, fut ordonné prêtre à 15 km de Périgueux, Richard résume ainsi leur mission et la sienne : « Montrer aux détenus qu’ils ont plus de valeur aux yeux de Dieu que les actes qu’ils ont pu commettre et qu’ils sont aimés par Lui et par l’Église que nous représentons  ».

Chantal Joly

[1] Fondateur des Sœurs Dominicaines de Béthanie. Béatifié en 2012.

Sur le même thème

  • Mgr Philippe Mousset

    Périgueux-Sarlat, un diocèse tourné vers l’avenir

    En visite pastorale à Terrasson, dans le Périgord Noir, Mgr Philippe Mousset s’apprêtait à quitter le presbytère du père Anga Mbassoa pour rejoindre des bénévoles du Secours Catholique lorsqu’il a pris le temps d’échanger avec des jeunes adossés à la rambarde dominant la ville. Pour ce pasteur proche des habitants de son diocèse, « l’Évangile qui est le sel de la vie est à proposer, y compris à ceux qui apparemment ne l’attendent pas ».

  • DSCN2289

    Père Philippe Doumenge, une présence attentionnée au monde rural

    Ce matin là, le Père Philippe Doumenge repartait de la maison diocésaine avec tout un paquet de revues et de documents. « Je n’ai pas la télévision. Je lis et je découpe ce qui me paraît intéressant », explique-t-il. Question de goût personnel, bien sûr, mais aussi de nécessité en tant qu’ « oreille collée à la vie du monde rural » au nom de sa responsabilité de l’équipe « Mission Rurale ».

  • DSCN2296

    Jacob Ayley, le beau parcours de la Pastorale des Jeunes

    Dans le bureau de la maison diocésaine, le mur d’affiches des activités de la Pastorale des jeunes est le meilleur indicateur de sa vitalité. Mais pour Jacob Ayley, son permanent à plein temps depuis 2014, les vacances scolaires sont loin d’être de tout repos.

  • pelé VTT5

    Marie-Christine Naulin, l’engagement d’une laïque

    Depuis dix ans, Marie-Christine Naulin s’investit dans le pélé VTT. Portait d’une laïque engagée dans le diocèse de Périgueux.

  • Richard Lavigne

    Richard Lavigne, la prison chemin d’humanité et de foi

    S’engager dans l’Église ! Pourquoi pas, mais « aux frontières ». C’est ce qu’avait déclaré Richard Lavigne lors d’un dîner avec un ami prêtre en évoquant sa future vie de retraité.

  • Frère Philippe

    Frères de Saint Gabriel, « aimer du cœur et de la main »

    « C’est le paradis ici », annonce un des frères de la communauté. Un paradis champêtre niché dans un lieu-dit de la commune de Saint Félix-de-Villadeix, La Peyrouse, au cœur du Périgord pourpre.Un paradis malheureusement en sursis pour les douze religieux restants, compte-tenu de leur âge.

  • DSCN2294 (002)

    Conseil de la Diaconie, croiser les réseaux

    Ils font partie, aux côtés de Mgr Mousset, du quatuor du Conseil diocésain de la Diaconie, une équipe resserrée qui a succédé au Conseil de la Solidarité pour insuffler à tout le diocèse le souffle du rassemblement de Diaconia 2013 (auquel une belle délégation de plus 120 personnes a participé à Lourdes).

  • à la découverte des diocèses de france

    A la découverte des diocèses de France

    Tous les mois, nous vous invitons à découvrir un diocèse à travers un portrait de son évêque et des membres de la communauté catholique qui l’animent et le font vivre. Quelles sont les priorités pastorales développées ici ou là ? Quelles sont les dates-clés, les figures de saints ou les hauts-lieux spirituels qui ont marqué son […]