Marie-Christine Naulin, l’engagement d’une laïque

Depuis dix ans, Marie-Christine Naulin s’investit dans le pélé VTT.  Portait d’une laïque engagée dans le diocèse de Périgueux.

DSCN2296« Il ne faut pas baisser les bras. On est obligé de se bouger. Dans ma paroisse je vois aujourd’hui des jeunes qui s’impliquent. C’est intéressant d’observer les fruits de ce qu’on a semé ». Pour Marie-Christine Naulin, comptable dans l’entreprise d’électricité de son mari, mère de deux enfants, être chrétienne se conjugue au présent et au futur, pas au passé. Dans sa paroisse de 14 clochers, il n’y a plus de prêtre sur place à Vergt, la commune phare, une petite ville rurale entre Bergerac et Périgueux. « Le dernier prêtre à demeure avait commencé à installer des équipes liturgie, funérailles. En partant, il nous a dit que nous devions être autonomes », explique Marie-Christine. Bien qu’ayant « toujours eu la foi », elle ne s’était jusqu’alors jamais engagée dans l’Église. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’elle a rattrapé son retard ! Sa fille rentrant à l’aumônerie en sixième, elle en a pris la responsabilité. Elle fait partie de l’équipe liturgie. Elle mène les chants lors des célébrations. Elle est membre du conseil économique de la paroisse et pionnière des pelés VTT, avec un souci : « faire le lien » entre toutes ces réalités.

Aujourd’hui, c’est toute la famille qui est engagée dans le pélé VTT. Son mari assure un soutien technique (projections vidéo, micros), son fils, développeur Web, gère le site internet et sa fille, chargée de mission environnement, a réalisé pour le parcours un tracé GPS sur téléphone mobile en utilisant un logiciel de cartographie. Elle favorise en outre la conversion du pelé VTT à l’écologie (tri des déchets, savon bio-dégradable…).

Nombre de ceux qui ont bénéficié des propositions de la Pastorale des Jeunes en reparlent à l’aumônerie, suscitant des vocations. Les jeunes animent de façon dynamique une célébration mensuelle qui attire près de 200 personnes. Quant aux parents, ils viennent se proposer pour la chorale ou pour donner des coups de main aux camps. « Grâce au pelé VTT, nous avons pu vivre de formidables rencontres », témoigne Marie-Christine. Elle s’émerveille aussi des « belles choses » vécues en paroisse. C’est ainsi que des adultes qui avaient été émus par une célébration de confirmation ont demandé au prêtre administrateur de la paroisse de monter pour eux un groupe de préparation à ce sacrement. Marie-Christine songe également au baptême reçu par trois jeunes qui se sont bien intégrés à l’aumônerie alors qu’ils y étaient rentrés en plein désarroi à la suite d’un décès ainsi qu’au succès des après-midi cinéma-goûters ouverts à tous pendant l’Avent. « Ça me booste », confie Marie-Christine. Elle y croit et s’y consacre : « Non l’Église n’est pas finie. Il y a toujours des étincelles prêtes à se rallumer… ».

Chantal Joly

Sur le même thème

  • DSCN2296

    Jacob Ayley, le beau parcours de la Pastorale des Jeunes

    Dans le bureau de la maison diocésaine, le mur d’affiches des activités de la Pastorale des jeunes est le meilleur indicateur de sa vitalité. Mais pour Jacob Ayley, son permanent à plein temps depuis 2014, les vacances scolaires sont loin d’être de tout repos.

  • DSCN2289

    Père Philippe Doumenge, une présence attentionnée au monde rural

    Ce matin là, le Père Philippe Doumenge repartait de la maison diocésaine avec tout un paquet de revues et de documents. « Je n’ai pas la télévision. Je lis et je découpe ce qui me paraît intéressant », explique-t-il. Question de goût personnel, bien sûr, mais aussi de nécessité en tant qu’ « oreille collée à la vie du monde rural » au nom de sa responsabilité de l’équipe « Mission Rurale ».

  • Mgr Philippe Mousset

    Périgueux-Sarlat, un diocèse tourné vers l’avenir

    En visite pastorale à Terrasson, dans le Périgord Noir, Mgr Philippe Mousset s’apprêtait à quitter le presbytère du père Anga Mbassoa pour rejoindre des bénévoles du Secours Catholique lorsqu’il a pris le temps d’échanger avec des jeunes adossés à la rambarde dominant la ville. Pour ce pasteur proche des habitants de son diocèse, « l’Évangile qui est le sel de la vie est à proposer, y compris à ceux qui apparemment ne l’attendent pas ».

  • Richard Lavigne

    Richard Lavigne, la prison chemin d’humanité et de foi

    S’engager dans l’Église ! Pourquoi pas, mais « aux frontières ». C’est ce qu’avait déclaré Richard Lavigne lors d’un dîner avec un ami prêtre en évoquant sa future vie de retraité.

  • DSCN2294 (002)

    Conseil de la Diaconie, croiser les réseaux

    Ils font partie, aux côtés de Mgr Mousset, du quatuor du Conseil diocésain de la Diaconie, une équipe resserrée qui a succédé au Conseil de la Solidarité pour insuffler à tout le diocèse le souffle du rassemblement de Diaconia 2013 (auquel une belle délégation de plus 120 personnes a participé à Lourdes).

  • Frère Philippe

    Frères de Saint Gabriel, « aimer du cœur et de la main »

    « C’est le paradis ici », annonce un des frères de la communauté. Un paradis champêtre niché dans un lieu-dit de la commune de Saint Félix-de-Villadeix, La Peyrouse, au cœur du Périgord pourpre.Un paradis malheureusement en sursis pour les douze religieux restants, compte-tenu de leur âge.

  • à la découverte des diocèses de france

    A la découverte des diocèses de France

    Tous les mois, nous vous invitons à découvrir un diocèse à travers un portrait de son évêque et des membres de la communauté catholique qui l’animent et le font vivre. Quelles sont les priorités pastorales développées ici ou là ? Quelles sont les dates-clés, les figures de saints ou les hauts-lieux spirituels qui ont marqué son […]